Bientôt au cinéma – Un film dont vous êtes le héros

Livres dont vous êtes le héros

Vous avez sûrement lu dans votre enfance un ou plusieurs tomes des très populaires « Livres Dont Vous Êtes le Héros« , ces aventures extraordinaires qui vous plongeaient en plein coeur de l’action en vous faisant rouler des dés pour combattre des créatures maléfiques et en vous amenant à différents dénouements selon vos choix. Fox a récemment annoncé qu’ils adapteraient la série en long-métrage, sans toutefois préciser exactement comment ils songent reproduire l’aspect interactif des livres.

Cette semaine le réalisateur Rawson Marshall Thurber (Dodgeballs et We’re the Millers) ainsi que les scénaristes de A Night at the Museum Thomas Lennon et Robert Ben Garant ont été ajouté à l’équipe.

La série de livres couvraient un large éventail de genre, tant le médiéval fantastique que la science-fiction d’horreur, les paris sont donc ouverts sur ce que le film nous offrira. On est aussi en droit de se demander si cette adaptation est celle qui confirme officiellement que les grands studios hollywoodiens ont perdu toute trace d’inspiration…

– Jessy Beaulieu

1 pensée sur “Bientôt au cinéma – Un film dont vous êtes le héros”

  1. C’est un bel univers de fantasy; un jeu de rôle, Fighting Fantasy (le titre anglais des Défis fantastiques) et un bestiaire faisaient des liens intéressants entre ces lieux et ses créatures, une dimension parfois un peu perdue à la traduction – parce que oui, les séries Défis fantastiques, Sorcellerie et la voie du tigre (en partie) se passait dans le même monde, tout comme Loup Solitaire et Astres d’Or.
    Parce qu’il est à noter que les livres dont VOUS êtes le héros est le nom français de la collection sous Gallimard; les petits logo au bas des pages couverture des différentes séries (Sorcellerie!, Chroniques Crétoises, Histoire, Sherlock Holmes, Défis Fantastiques, etc.) provenaient souvent d’éditeur anglais complétement différent, d’où les systèmes de jeu parfois très différents.

    Pourquoi pas! je pense que même sans l’interactivité certains des récits étaient de la bonne Heroic Fantasy.

    L’île du roi Lézard, notamment, me vient à l’esprit…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *