Noël chez Isidore #6Celui en plastique accroché s'a porte d'la cave

Pour notre sixième épisode, on fait un spécial sur la chanson « J’AI VU MAMAN EMBRASSER LE PÈRE NOËL ». On retrace son histoire, son influence sur le cinéma et on écoute ses meilleures et ses pires versions. En deuxième partie, Sophie nous parle de la buche qui chie, Simon écoute un épisode de « Devine qui vient diner » et Étienne nous résume un épisode de Noël de Terre Humaine. 1000 bougies !

Diffusion originale: 15 juin 2018
Instagram: https://www.instagram.com/noelchezisidore
Site web: MysterieuxEtonnants.com
© Les Mystérieux Étonnants. Tous droits réservés.

Téléchargez l'émission ici Abonnez-vous sur iTunes Fil RSS

1 pensée sur “Émission #6 – Celui en plastique accroché s’a porte d’la cave”

  1. Désolé, j’ai mis mon commentaire sur l’épisode no 1. Le voici donc à la bonne place.
    Saviez-vous que deux adaptations françaises différentes existent de cette chanson, dont la plus ancienne fut réalisée au Québec?
    I saw mommy kissing Santa Claus / Connor, Tommie, 1904-1993 (écrite en 1952)
    – J’ai vu maman embrasser le Père Noël / Gasté, Loulou, 1908-1995 et Koger, Géo, 1894-1975 (écrite en 1956)
    – J’ai vu maman et le Père Noël / Charlebois, Jeanne d’Arc, 1920-2001 (écrite en 1955)
    Elle fut également enregistrée en 1955 par la même Jeanne d’Arc Charlebois (sur un 78 tours qui comporte également la chanson « Le p’tit renne au nez rouge »).

    Les paroles québécoises sont bien différentes de l’adaptation écrite par Loulou Gasté:
    Les paroles du premier couplet sont:
    « J’ai vu maman et le père Noël
    Qui remplissaient mon bas de joujoux
    J’ai cru qu’c’était papa
    Mais j’me suis dit : Ça s’peut pas!
    Car mon papa n’a pas de barbe
    Il n’est pas gros comme ça.
    Mais lorsque j’ai vu le vieux père Noël
    Se laisser embrasser sur la joue
    Je pense : Pauvre maman
    Si papa, en ce moment, l’avait vu embrasser le père Noël ».

    Ces données sont extraites de la base de données Frère Jacques de BAnQ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *