La vie d’Harvey Pekar après sa mort

Quel défunt scénariste de bandes dessinées ricain a ses cendres enterrées au coté d’Eliot Ness? Indice: la réponse se trouve dans le titre et la photo accompagnant cet article.

Comme si Cleveland ne devenait pas assez terne, morne, amorphe ces dernières années, voilà que son plus grand ambassadeur, Harvey Pekar, s’en est éloigné de six pieds, le 12 juillet dernier. Que la ville côtière du lac Érié sorte ou non de sa torpeur, on en a carrément rien à (vous savez quoi). Mais, l’héritage d’un des plus grands bédéistes de l’histoire, ça, ça nous intéresse. On pourrait donc se poser des milliers de questions: comment M. Pekar a-t-il vécu sa dernière année? Peut-on s’attendre à du nouveau matériel? Etc. Etc. Etc. Mais, heureusement, un article du New York Times répond à toutes nos interrogations et encore plus.

– ‘xim Sauriol

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *