L’égo des joueurs de Pinball

L’IFPA (International Flipper Pinball Association) tenait cette fin de semaine, au Minnesota, le championnat international de Pinball. Bowen Kerins (mathématicien diplômé de Stanford et champion des deux dernières années) n’a pas eu la chance de faire un threepeat, puisque son parcours s’est arrêté avant le top 8. C’est l’italien Daniele Celestino Acciari qui emporta la finale et le titre, défaisant Andy Rosa sur un score de 4 à 1 (victorieux sur Spiderman, Bow & Arrow, Pirates of the Carribean et Wizard, tandis que le seul point de M. Rosa fût obtenu sur Getaway). Pour ce qui est de la finale de consolation, elle fût remporté par John Miller (qui savoura la victoire sur Dirty Harry et Indiana Jones). Notons aussi la vénérable huitième place du jeune prodige de 12 ans, Joshua Henderson.

L’IFPA se donne comme mandat d’encourager et de supporter l’établissement de classement mondial (comme au tennis), d’organiser des tournois et des ligues commandités, mais surtout de ramener le pinball de compétition en avant-scène et de bénificier d’une couverture médiatique décente. L’IFPA semble rêver en couleur, mais ils organisent tout de même 182 tournois dans 20 pays (incluant le Canada). Toutefois, son président, Josh Sharpe, semble être conscient du manque de glamour de ce sport puisqu’il déclare sur son compte Facebook: « Je suis présentement le sixième meilleur joueur de Pinball professionnel au monde, mais cela ne m’enfle pas la tête, après tout ce n’est que du Pinball! »

– Maxime Sauriol

Pour accéder au site web de l’IFPA, cliquez ici.

Pour visionner un court vidéo de CNN sur ce tournoi, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *