Macho Man Randy Savage rend l’âme: Dieu, le Diable et les autres ne feront pas le poids

Un saut de l’ange vers le haut: des chérubins éblouis vont recevoir le Vertical supplex  de leur vie éternelle. Dieu a créé le monde pour que son fils, un des plus importants de la création, règne en maître: Macho man Randy Savage, un homme parmi les mauviettes, passe au ring céleste rejoindre son manager, l’Unique.

(Par ailleurs, depuis que j’ai écris ce papier voilà quelques jours, cette illustration qui a lu dans mes désirs est apparue par magie sur les Internets!)

Je n’ai jamais été le plus grand fanatique de lutte du monde mais comme tout les jeunes geeks du monde,  je m’en suis déjà mis jusque là, comme le disait Dalida. La lutte durant les années 80, c’est là que la démesure orgiaque de ce sport théâtral m’a saisi par le cœur.

Randy Savage me foutait les jetons.   Je le détestais et je le trouvais ridicule et magnifique à la fois. Pour moi, c’était comme un Liberace qui ne joue pas de piano, avec des testicules de boeufs…qui casse des yeules. Quel spectacle donnait ce salopard, en dehors du ring comme dedans (quoiqu’il était toujours plus dangereux dehors) C’est grâce au showmanship de Randall Mario Poffo que j’ai un jour compris à quoi servait la lutte: ce n’est rien de moins que du théâtre athlétique où les hommes deviennent, l’espace d’un combat, des héros de mythologie…pour raviver les passions ancestrales du peuple. Ils sont les acteurs de la plus vieille pièce de théâtre du monde. C’est une lourde et vénérable tâche que Macho Man a remplie avec un brio hors du commun, pour notre plus grand plaisir à tous.

Aujourd’hui Macho man passe à la légende et là où il va, il aura déjà plusieurs milliers de fans qui attendent patiemment deux mots de sa bouche:

OOOHH YEAH!

 

1 pensée sur “Macho Man Randy Savage rend l’âme: Dieu, le Diable et les autres ne feront pas le poids”

  1. Macho tristesse!

    Un des meilleurs comme méchant, héros ou les deux en même temps! Un entertainer monumental capable de lever une foule comme bien peu avant ou après lui.

    Superbe image de descende du coude sur Jésus; je suis sur qu’il aurais apprécié et en aurais remis un peu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *