Animateur du mois: Étienne The Giroux

Sérieusement, ça faisait longtemps que je n’avais pas autant rie de bon coeur! Tel un vaillant Mcdoneux qui flip des tarquettes pas fraiches et qui mélange la sauce Big Mac avec ses propres fruits pour impressionner ses compares: Tu mérites une photo radiophonique sur le mur radiophonique pour l’animateur du mois.

Un gros LOL à toi!

Bruno

X-Men: Magneto Testament, par Greg Pak

6231ba52-a0a4-4826-996c-ed5014597816Il s’agit d’une série de cinq numéros, parue sur Marvel Knights, sur les origines de Magneto. Rien de bien original à première vue, mais cette série a toutes les raisons d’avoir été faite. Il s’agit du comic parfait pour démontrer aux septiques que les comics sont de la littérature et non pas seulement du fastfood for brain. Vous avez tous rencontré quelqu’un qui ne veut pas comprendre, que plusieurs comics contiennent  des histoires écrites avec intelligence, application et un souci de l’écriture: « c’est pour les enfants ça! », « ouin mais c’est comme les films américains », « c’est des affaires de gros monsieurs musclés qui se tapent sur la gueule », etc. Nous savons tous qu’il s’agit de préjugés, parce qu’ils n’ont jamais pris le temps de lire un comic. Il y a plusieurs titres « faciles » pour pouvoir introduire ceux qui ont l’esprit ouvert: Fables, Y: The Last Man, Walking Dead, etc. Magneto Testament pourrait faire partie de cette liste facilement. Il ne s’agit pas des premiers moments de Magneto, mais des épreuves de Max sous le troisième Reich. Il faut savoir préalablement que Max « deviendra » Magneto pour savoir qu’il s’agit bien d’une origine X-Men. L’histoire est parsemée de moments historiques, nous donnant l’ampleur de la situation, en introduction l’auteur explique les recherches qu’il a faites pour rendre le récit le plus près possible des faits historiques. La mise en situation est comme La Vita è bella, dans la façon de mettre en situation des personnages fictifs à travers un événement historique. C’est dans cet ordre d’idée que j’énonce qu’il s’agit d’un comic à faire lire à un septique, puisqu’il s’agit d’un drame sur l’holocauste par le point de vue des victimes qui l’ont vécu. Il y a certains indices qui démontrent le pouvoir de Magneto et Pak réussit brillamment à introduire « ces actes invraisemblables »  par le point de vue du jeune Max qui nous raconte sa vie. Ces actes sont fait à travers des événements qui ne demandent pas nécessairement de tel pouvoir et la narration laisse beaucoup de place à la première personne.

J’ai été grandement surpris de la profondeur de l’histoire, en lisant j’oubliais qu’il s’agissait d’un comic de super-héros et j’avais l’impression de lire une oeuvre autobiographique.

Bruno

Irredeemable #1 sell out! BOOM! Comics + Grant Morrison

1238777450Je ne m’énerve pas pour rien avec Boom! Comics. Après peu de temps(une journée), Diamond Comics n’a plus aucune copie de cette issue. Le second printing est en cours et lorsqu’il y a un sell out chez Diamond, ça ne signifie pas que les magasins sont à sec.

Fait très intéressant, les douze premières issues auront un afterword par Grant Morrison. Si on se souvient, Mark Waid est un des auteurs à avoir pris la défense de Morrison suite à la « chicane » entre Morrison et Didio. Peut-être que nous verrons Grant Morrison(j’aime tellement dire ce nom), je le redis Grant Morrison, écrire sous Boom! Comics. Je ne sais pas si Morrison a un contrat d’exclusivité avec DC, n’hésitez pas à me renseigner via un commentaire si vous détener la réponse, mais ça serait intéressant de le voir écrire avec Boom! Comics. Je pourrais mixer deux obcessions: Boom!+Morrison=orgasme intelo-geek de Bruno. À voir et espérer!

Bruno

Blackest Night -spoiler-

blackestnightaquaadOn s’en doute déjà beaucoup, Aquaman fera son apparition dans Blackest Night de johns et Tomasi. Il s’agit de l’événement 2010! Si la qualité de Sinestro Corps War s’y trouve, ça va être l’été de mes 11 ans à 28 ans.

In brightest day, in blackest night,
No evil shall escape my sight
Let those who worship evil’s might,
Beware my power… Green Lantern’s light!

Oh oui! oh oui.

J’aimerais tellement faire partie du Corps et défendre le secteur 2814, un jour…

Bruno

Flash Rebirth Sold out!

flsreb-1-2nd-printAprès une journée en boutique, le premier print de Flash Rebirth, écrit par Geoff Johns et dessiné par Ethan Van Sciver, est déjà sold out. Le second printing est prévu pour le 29 avril. Le cover de ce second printing est de Van Sciver(voir à gauche). Geoff Johns a revampé Barry Allen dans l’esprit que ce personnage était en avance de son temps et qu’il est maintenant d’actualité. Il reste à voir si Johns aura le même succès qu’avec Hal Jordan de sa série Green Lantern. Barry Allen est mort durant Crisis on Infinite Earth(1985) et il a refait son apparition dans Final Crisis(2008). J’ai bien hâte de découvrir, à la façon Geoff Johns, le personnage de Barry Allen.

Le deuxième volume The Flash, mettant en vedette Wally West, connu récement sa fin avec le #247 en février 2009.

Batman a déjà dit: « Barry is the kind of man that I would’ve hoped to become if my parents hadn’t been murdered ».

Bruno

Walking Dead, brains more brains!

walkingdead11Je n’aime pas les films de zombies, ce n’est pas dans mes goûts. Le seul film de zombie que j’ai apprecié est 28 Days Later de Danny Boyle, mais je ne trouve aucun intérêt personnel en Romero. J’ai donc dû faire confiance à quelqu’un lorsqu’il m’a dit que je capoterais à lire Walking Dead(merci David-Alexandre, toujours de bons conseils). Les zombies ne sont qu’une trame de fond, il s’agit d’une histoire sur l’être humain face à la fatalité. Robert Kirkman réussit à faire une œuvre(la série est toujours en cour) sur la psychologie humaine de façon divertissante. Les zombies sont là pour que ça soit divertissant et ce l’est. La suite d’événements est brillamment orchestré de façon logique par les réflexions ou impulsions des personnages, la palette de personnages permets d’avoir une symphonie de situations. L’auteur respecte ses personnages et ne se sert pas d’eux à son gré. On croierait à voir à faire à du « vrai monde » et à une histoire vécu. De ce fait,  la série nous fait vivre beaucoup de joies, de peines, de mépris… Il est facile d’embarquer dans ce que vivent les personnes et de prendre position. Le style de Kirkman est très particulié en ce sens. Je ne m’attarde même pas à vous faire une description du récit, lisez-le! Vous ne serez pas déçu, à moins d’être misanthrope, mais encore…

Lorsqu’on commence à lire du Walking Dead, on ne peut pas s’arrêter. Je sais qu’en prenant un recueil, je ne pourrai pas le déposer parce que je vais vouloir savoir ce qui va se passer et que je vais être affamé à en lire encore plus. J’ai refusé du sexe pour pouvoir lire un Walking Dead(le « urge » était dans ma tête), il fallait que je le lise « là là » et  je n’aurai pas eut la tête tranquille(penser à des zombies durant ce moment ça doit être pire que de penser à sa mère). Je suis déçu de ne pas être baptisé, je prierais le petit Jésus pour qu’il n’arrive rien à Robert Kirkman, afin qu’il puisse finir sa série. C’est honteux que cette série ne soit pas plus haute dans les ventes et ne soit pas plus primée.

Pour ceux qui n’aurait pas encore commencé à lire cette série et qui aimerait commencer, au mois de mai 2009; il y aura la sortie du The Walking Dead Compendium Vol. 1(#1-48), 1088 pages à 59.99 US$.

Bruno

PS Désolé ma belle, pour certains c’est le hockey, pour moi c’est les bds!

Lichez Bart Simpsons pour 10 cents! + Poisson d’avril chez Comic Mix

Le Hollywood Reporter annoncé que le 9 avril prochain, le service de poste américain dévoilera sa nouvelle collection de timbres à l’effigie des Simpsons.

Sur un autre ordre d’idée, ceux qui ont lu la nouvelle précédente sur Alan Moore sauront que l’auteur de ce scoop, le respectable Glenn Hauman a été fortement encouragé à quitter son poste pour  poursuivre une carrière de modèle masculin nu et ce, à l’âge de plus de 40 ans…

Bon mois d’avril à tous!

Mystérieux Étonnants #115All-Star Superman Vol.2

Cette semaine, Grant Morrison et Frank Quitely livrent une histoire moderne d’acier qui n’a rien à envier à l’âge d’or du personnage dans All-Star Superman Vol.2. Super. Bien sûr, comme à l’habitude, nous vous partageons également les dernières nouvelles sur l’univers de la culture populaire: BD, cinéma, jeux vidéos, télévision, etc.

Diffusion originale: 30 mars 2009
Site web: MysterieuxEtonnants.com
Cet épisode a été enregistré à CHOQ.ca
© Les Mystérieux Étonnants. Tous droits réservés.

Téléchargez l'émission ici Abonnez-vous sur iTunes Fil RSS

Kill Your Boyfriend

kill_your_boyfriend_coverCe qui a inspiré Morrison à écrire ce récit est le film Badlands de Terrence Malick. Il s’agit d’une jeune schoolgirl anglaise, qui tombe amoureuse d’un jeune anarchiste. Sans révéler l’histoire qui est courte, un issue prestige format de 64 pages, il s’agit d’une critique sur l’aliénation et le conformisme de la banlieue. Cette critique est véhiculée par des personnages unidimensionnels qui servent la cause. Malgré ce fait, ils n’en demeurent pas moins intéressants et colorés. Ce qui est vraiment intéressant est qu’il n’y a pas de point mort, même les cases plus anodines renferment l’hypocrisie des personnages secondaires. La bourgeoisie, les artistes grandes gueules, les politiciens… Ils sont tous démontrées comme n’étant pas fidèle à l’image qu’ils projettent, seul les deux personnages principaux, qui sont sur une virée sans limite morale, respecte leurs dires. L’histoire n’amène aucune morale, seulement une anarchie destructrice qui connait son paroxysme avec la finale. Il ne s’agit pas d’une oeuvre dérangeante en soit, puisqu’on réussit à avoir une compassion pour les deux personnages principaux(leur nom ne sont jamais mentionné, le nom mentionné est celui du boyfriend tué…) qui malgré leurs actes; vivent une histoire d’amour hors de l’ordinaire et « s’amusent » dans n’importe quelle situation( et amuse le lecteur).

Ça fait maintenant plus de cinq jours que je suis sur cette critique, je ne sais pas comment en parler. Le déroulement de l’histoire me fait penser à WE3, à première vue un dirait une histoire comme les autres, mais c’est en y repensant plusieurs journées par la suite que le toute frappe. À lire, vous ne resterez pas indifferent…

Bruno

Parce que vous ne verrez jamais demain…

Tel que mentionné dans un article précédent, l’entreprise Genki wear commercialisera une ligne d’eau de toilette de Star Trek. Ce qui a paru être une rumeur virale est belle et bien vrai. Avec des publicités de précommande hilarantes de kitsch et une plogue à Jay Leno, préparez-vous à charmer des demoiselles vertes à travers la galaxie.

Changement d’auteur sur Justice League of America

En juin, avec le numéro 34, Len Wein prendra la barre de la JLA. Une JLA qui se retrouve sans la Trinity. Il succèdera à Dwayne McDuffie qui avait fait un travail honnête à la suite de Brad Meltzer(Identity Crisis, Green Arrow) auteur du reboot de cette série. Les numéros de Meltzer furent très critiqués, malgré que personnellement j’ai grandement apprécié. Malgré ces critiques, le #11 de Meltzer a gagné l’Eisner du « Best Single Issue ». Justice League of America est un des titres les plus vendues chez DC, malgré la qualité inégale du présent volume.

http://www.dccomics.com/dcu/comics/?cm=11890

Le cover me fait peur, mais bon…

Bruno

WE3, une oeuvre d’art.

we3Quelle équipe! Morrison et Quitely(sans oublier le coloriste/encreur Jamie Grant). Les mêmes qui nous ont donné All-Star Superman, plusieurs fois primé. Bien qu’ils n’ont pas une bibliographie aussi volumineuse que le duo Loeb et Sales, elle n’en demeure pas moins aussi prolifique.

Dès les premières cases, nous sommes frappés par l’incroyable qualité des dessins: wow, wow et wow! Malgré qu’il n’y ait pas beaucoup de dialogue, cette histoire est des plus touchante. Morrison a réussi à donner une personnalité aux trois protagonistes(un chien, un chat et un lapin) qui nous permets  d’avoir de l’empathie pour ceux-ci. La personalité est donnée par l’entremise de paroles, les animaux peuvent parler par le biait d’implant technologique. Les paroles sont primaires, tel que le seraient ceux de notre chat s’il nous parlerait, donnant ainsi une vraisemblance aux personnages. Également, ce réalisme amène de l’innocence aux animaux. Bien qu’ils soient des machines conditionnées à tuer, ils ont gardés leur âme(mes anciens profs de philo n’aimeraient lire que je donne une âme aux animaux, mais cet œuvre en fait le constat) respective. S’ils ne sont pas attaqués, ils sont inoffensifs et ce n’est pas parce qu’ils ont la capacité de tuer qu’ils le font. Lorsque des innocents sont pris entre deux feux, ils utilisent leurs capacités pour les sauver  des dommages collatéraux. C’est par ces aspects que WE3 est une grande œuvre et bien plus qu’un feu d’artifices coloré. Pourquoi l’homme et ses choix politiques aurait-il le contrôle sur des êtres qui ont une conscience de la vie, de la mort, des peurs et aspirations. L’utilisation d’animaux de compagnie renforce l’empathie vécu à lecture,  il s’agit de membres de nos familles, un ami à qui nous donnons des noms, qui a une personnalité bien distincte.  La force de Morrison est justement de ne pas exploiter ces thèmes de façon explicite, mais dans faire état à travers l’actions et les situations emmenées. Quitely renforce brillamment cette aspect par des regards et expressions faciales.

WE3 demande à être lue plus d’une fois. L’action est rapide, concise, graphique et l’art frappe directement lors de la première lecture. Une fois que nous sommes005-we3-002-rembrandt-dcp1 remis des superbes illustrations, qui alimente l’action rapide par une technique de plusieurs « zoom » dans la case(voir l’exemple qui accompagne), on peut plus apprécier l’histoire et les thèmes que Morrison abordes.

Une grande œuvre sur tout ses aspects, et très touchante pour tout ceux qui considère: Leur chien, leur chat ou leur lapin comme un étant un ami.

Bruno

Mystérieux Étonnants #114We3

Cette semaine, une escouade d’animaux équipés d’exosquelettes hyper sophistiqués s’échappe dans We3 de Grant Morrison et Frank Quitely. Bien sûr, comme à l’habitude, nous vous partageons également les dernières nouvelles sur l’univers de la culture populaire: BD, cinéma, jeux vidéos, télévision, etc.

Diffusion originale: 23 mars 2009
Site web: MysterieuxEtonnants.com
Cet épisode a été enregistré à CHOQ.ca
© Les Mystérieux Étonnants. Tous droits réservés.

Téléchargez l'émission ici Abonnez-vous sur iTunes Fil RSS