Fantasia 2015 – Célébrer la diversité des extrêmes

FANTASIA2015FIRSTNEWSDe l’Éthiopie à la Norvège, en passant par Israël, la Corée du Sud, une trentaine d’autres pays et, bien sûr, notre belle province, le festival Fantasia se surpasse une dix-neuvième fois dans le partage de son amour inconditionnel et fort communicatif du septième art international et dans la célébration de la diversité des extrêmes. Pour reprendre un slogan fort connu, disons qu’on est ici en présence de l’United Colors of Fantasia et que c’est FANTASTIQUE.

Ce festival légèrement déjanté promet de nous projeter encore cette année hors des sentiers battus d’Hollywood, loin des œuvres édulcorées et aseptisées, pour nous entraîner dans un environnement où l’audace y règne en roi et maître. Comme Christophe Colomb et l’équipage de ses caravelles, un nouveau monde s’offre à nous, et ce, à chaque film projeté. Bien sûr, pour confirmer la règle, il y a quelques exceptions telles qu’Ant-Man et la présence en chair et en os de Kevin Bacon (mais pour Cop Car, un film indépendant fort prometteur).

C’est du mardi 14 juillet au mardi 4 août, principalement dans son quartier général habituel qu’est l’université Concordia, que se déroulera cette édition qui met en vedette plus de 400 films (soit exactement 135 longs métrages et tout près de 300 courts-métrages). Avec autant d’œuvres de qualité, il est bien difficile de présenter le tout en un court billet de blogue, même en une seule conférence de presse (qui a eu lieu aujourd’hui même en matinée).

Mais, n’est-ce pas qu’une grande partie du plaisir de Fantasia réside à feuilleter le programme officiel et y lire les textes de présentations toujours judicieusement écrits? À construire son propre Fantasia? (Saluons que cette année, ils semblent un peu plus courts et concis, ce qui laisse plus de place aux images du film.)

Mais, comment passer sous silence la projection de Turbo Kid (de nos amis de Roadkill Superstar); la mégaproduction japonaise Attack On Titan (l’adaptation du manga qui clôture le festival), le documentaire The Visit (qui parle de ce qui arriverait si un extraterrestre visitait la Terre); le film d’horreur israélien Jeruzalem (qui s’inspire de la religion juive), le film produit avec moins de 200 $ Who Killed Captain Alex?: Uganda’s First Action Movie, les scènes d’action invraisemblables de l’œuvre bollywoodienne Singham Returns? Etc.? Etc.? Etc.?

Notons enfin que c’est le véritable passionné du cinéma de genre Sébastien Diaz qui agit comme porte-parole. Lors de la conférence de presse, il a déclaré que malgré qu’il soit allé dans tous les grands festivals du monde, Fantasia reste son préféré dû par l’ambiance survoltée qui règne en salle et les découvertes obscures qu’on y fait.

Et que, pour plus d’informations, vous pouvez suivre directement le festival via sa page Facebook, son compte Twitter, son compte Instagram et, bien sûr, son site web.

Tant à notre émission en baladodiffusion qu’ici sur notre blogue, on se fera un plaisir de couvrir le festival de long et en large. D’ici-là, d’ici à ce que nos rêves de cinéphiles se concrétisent sous les cieux de Fantasia, on se fait des ‘’réserves de sommeil’’. Et vous?

– ‘xim Sauriol

Kevin Bacon se remémore les années 80

Les jeux vidéo, le cinéma et même la télévision. Oui vraiment, les années 80 étaient une belle époque. Malheureusement, c’est aussi une période méconnue des plus jeunes et ce sera un défi pour les futures générations d’honorer cette décennie riche en créativité et en excès.

L’acteur Kevin Bacon se souvient et partage ce qui a été selon lui des moments difficiles dont il faudra se remémorer encore pendant longtemps.

– Benoit Mercier

Kevin Bacon retourne au petit écran

Selon The Hollywood Reporter, l’acteur Kevin Bacon a conclu une entente afin de jouer dans le pilote d’une nouvelle série nom nommée diffusée sur la chaîne Fox.

La télésérie mettra en scène un tueur en série qui crée un culte autour de sa personne grâce à l’internet et d’autres technologies. Bacon y jouera un agent du FBI appartenant à une équipe qui est chargée de traquer le tueur.

The Hollywood Reporter fait remarquer que Kevin Bacon aurait signé pour 15 épisodes, ce qui est en dessus de la moyenne de 22 épisodes par saison. Il serait donc possible que son personnage ne soit pas associé pour toute la durée de vie de la série.

À suivre.

– Benoit Mercier

Super n’est pas Kick-Ass

Rainn Wilson est en quelque sorte le Aaron Johnson de 2011! Il est vrai que les deux acteurs ne se ressemblent en aucun point hormis la langue maternelle, le nombre de phallanges et quelques autres pacotilles factuelles sans intérêt.* Mais, les comparaisons entre l’un des plus importants films de leur carrière seront comme l’eau qui tombe des chutes du Niagara, elles ne cesseront jamais. Aujourd’hui, la bande-annonce de Super, où M. Wilson tient la vedette, fut publiée et elle promet un long-métrage déjanté dont l’action à la Kick-Ass est transposé en plein divorce et crise de la quarantaine. Mais, Super n’est pas Kick-Ass et encore moins Phoenix Jones.

Ce film, qui sortira le jour du poisson d’avril, ne devrait pas amasser une tonne de millions au box-office. Toutefois, il jouira très certainement d’un succès en location (jusqu’à devenir culte?) et marquera à jamais la carrière de Rainn Wilson, qui semble y exprimer tout l’étendue de son talent comique. Le reste du casting n’est pas en reste, il est tout aussi parfait (Kevin Bacon est le méchant, Ellen Page, la sidekick, et Nathan Fillion, un superhéros célèbre). 

 Voici la bande-annonce :

– ‘xim Sauriol

* [Leur différence principale : Rainnn Wilson n’a pas 20 ans et n’est pas fiancée à une réalisatrice agée de plus du double de son âge (43 ans) avec qui il a un enfant.]

Le plus grand fan de Kevin Bacon

Tous les chiffres vous le diront, Google Tv est un flop des plus complets jusqu’à maintenant. Mais Logitech, l’un des développeurs de cette technologie, ne perd pas espoir et se lance dans une offensive publicitaire pour vanter les mérites de son terminal Revue. Voici un spot amusant de cette campagne :

– ‘xim Sauriol

P.S. Dans les années 90, Bell souhaitait commercialiser une technologie pour donner accès à l’internet via la télévision. Des résidents de Repentigny (dont ma famille) et London (en Ontario) ont donc testé cette nouvelle technologie pendant quelques semaines avant que Bell décidât d’abandonner le projet puisque c’était plus qu’inefficace (de la /*&#! plutôt!).

Six degrés de séparation entre Kevin Bacon et les X-Men

Le jeu des « six degrés de séparation » entre Kevin Bacon et les X-Men sera facile à compléter. L’acteur de 52 ans sera de la distribution du film X-Men : First Class où il jouera un vilain pour l’instant non dévoilé.

À ses côtés nous retrouverons l’actrice Jennifer Lawrence qui interprétera une jeune Mystique.

C’est le deuxième rôle basé sur les Comic Books pour Bacon, l’acteur a tenu récemment un rôle dans le film « Super », une comédie avec Rainn Wilson et Liv Tyler.

– Benoit Mercier