Décès de Luna Vachon

On vient d’apprendre par le biais de WWE.com que Luna Vachon, Gertrude Vachon de son vrai nom, est décédée à l’âge de 48 ans dans la maison de sa mère.

Fille adoptive de Paul « Butcher » Vachon et nièce de Vivian et Maurice « Mad Dog » Vachon, Luna a eu une carrière phénoménale dans la WWE, la ECW et la WCW. Reconnue pour son look punk et son air intimidant, Vachon a managé des lutteurs aussi colorés qu’elle tels que Scott « Bam Bam » Bigelow, Dustin « Goldust' » Runnels et David « Gangrel » Heath, avec qui elle a été mariée.

Elle a cumulé 6 titres féminins et a été honorée par le Cauliflower Alley Club en 2009.

Elle laisse dans le deuil ses deux fils ainsi que deux petits-enfants.

– Louis-Eric Gagnon

En route vers Wrestlemania (Chapitre 5)

On enchaîne les bonnes nouvelles à la venue de Wrestlemania.

Lundi dernier, on a annoncé le nouvel intronisé au Temple de la Renommée de la WWE: Maurice « Mad Dog » Vachon. C’est un honneur pour tous les Québécois de voir cette légende atteindre ce sommet.

Maurice commence sa carrière amateur en 1948 lorsqu’il représente le Canada en lutte libre au Jeux olympique de Londres. En 1950, il gagne la médaille d’or aux Jeux du Commonwealth à Auckland, en Nouvelle-Zélande. C’est à cette époque qu’il rencontre un lutteur américain qui devint aussi une légende du catch, Verne Gagné. Il a commencé ensuite sa carrière professionnelle où il a eu son surnom « Mad Dog », car il s’en est pris à l’arbitre et à un policier lors d’un match.

Malgré qu’il était considéré de petite taille, Vachon est un lutteur qui avait du caractère et qui ne démontrait aucune peur (Voir son match contre Big John Studd). Il luttait comme un chien fou et utilisait des techniques déloyales, mais il savait utiliser un micro comme un maître avec son regard intense et sa voix rauque et distinctive. Pour faire la promotion de ses matchs, il lui arrivait d’acheter du temps d’antenne pour critiquer et insulter ses adversaires. C’est une chose qui était considérée révolutionnaire pour l’époque.

L’arrivée de l’ère d’Hulk Hogan a forcé Mad Dog à se retirer tranquillement. Il se faisait vieillissant et sa petite taille n’intéressait plus les promoteurs à la recherche de lutteurs imposants et musculeux.

Il a pris sa retraite en 1986 après une carrière étalée sur quatre décennies. L’ironie du sort a fait que, l’année suivante, il perdit une jambe dans un délit de fuite à sa résidence d’Omaha, au Nebraska.

Quelques faits en terminant:
– Il a eu plus d’une trentaine de titre en carrière (15 individuels et 20 par équipe)
– Dans les années 70, on a refusé à sa soeur Viviane de lutter à Montréal.
– Mad Dog a fait une émission pour enfant à TQS en 1988