La NASA dévoile son robot Valkyrie

En préparation pour le DARPA Robotics Challenge, qui se tiendra prochainement en Floride, la NASA a dévoilé son robot Valkyrie, qu’ils qualifient de « robot superhéros ».

Le but éventuel d’un tel robot serait d’être envoyé sur Mars, pour préparer l’arrivée d’astronautes humains.

– Mario J. Ramos

Symphonie du jour : Also Sprach Zarahustra, Op. 30 – Strauss

Le classique 2001: A Space Odyssey s’ouvre avec l’introduction du poème composé de Richard Strauss Also Sprach Zarahustra. Il s’agit d’une symphonie d’une trentaine de minutes qui est inspirée de l’oeuvre de Nietzsche du même nom (Ainsi parlait Zarahustra) et qui fût interprétée pour la première fois en public en 1896.

Son introduction, l’une des plus connues de la musique classique, a aussi été utilisée en de multiples autres occasions, elle était notamment la chanson-thème des missions Appolo de la NASA et Elvis Presley l’utilisait en ouverture de ses concerts, et ce, entre 1973 et 1977.

La voici interprétée par un orchestre symphonique allemand :

http://www.youtube.com/watch?v=Y9QxaJLt7EA

– ‘xim Sauriol

Neil Armstrong a menti?

Neil_Armstrong

Il s’agit de l’une des phrases les plus iconiques et célèbre de l’histoire de l’humanité. Le 21 juillet 1969, alors qu’il descendit les échelons du module lunaire pour ce qui suivra à l’époque la première marche de l’Homme sur la Lune, l’astronaute Neil Armstrong prononça les mots suivants : « C’est un petit pas pour un homme, mais un bond de géant pour l’humanité ». Une phrase inscrite désormais dans l’Histoire qui, selon Armstrong lui-même, a été préparée seulement quelques heures avant sa descente historique. Une affirmation qui après 44 ans est sur le point d’être remise en doute.

En effet, dans un nouveau documentaire de la BBC, Dean Armstrong, le frère du célèbre astronaute, prétend que la phrase a été inventée plusieurs mois avant la mission vers la Lune. Dean prétend qu’il jouait une partie de Risk avec Neal lorsque celui-ci lui tendit un bout de papier.

« Sur ce morceau de papier, il y avait “C’est un petit pas pour l’homme, mais un bond de géant pour l’humanité”. Il m’a dit : “qu’est-ce que tu penses de ça? J’ai dit : ‘fabuleux’. Il a dit : ‘J’ai pensé que tu aimerais ça, mais je voulais que tu le lises’ », a déclaré Dean Armstrong.

Le restant de sa vie et y compris dans son autobiographie, l’astronaute a maintenu qu’il avait inventé ces mots dans les heures qui ont précédé sa sortie. Si Dean dit vrai, je vous rappelle qu’en tant qu’être humain nous avons la capacité d’inventer nos propres souvenirs, Neil Armstrong aurait menti sur l’un des aspects de la mission lunaire. N’en déplaise aux gens friands de conspirations, qui auraient souhaité d’autres révélations concernant la véracité de celle-ci.

Neil Armstrong est décédé le 25 août dernier à Columbus en Ohio à l’âge vénérable de 82 ans.

– Benoit Mercier

Invasions extraterrestres : le documentaire

Independance Day Jusqu’au 21 décembre prochain, il est possible d’écouter, sur le site web de Canal D, le documentaire Invasions extraterrestres. Voici son synopsis :

 De Stephen Hawking aux experts de la NASA et du Pentagone, les scientifiques pensent que cela pourrait arriver : un contact avec une intelligence extraterrestre. Surtout, ces envahisseurs n’auront peut-être pas des intentions pures. Dans le bureau ovale du président américain comme à l’ONU, cette éventualité est prise au sérieux. D’ailleurs, tous les scénarios ont été imaginés, et des plans d’action existent pour repousser les envahisseurs.

Pour le visionner, veuillez cliquer ici.

N.B. La photo provient, bien sûr, d’Independance Day.

 

– ‘xim Sauriol

 

NASA – La dernière mission de la navette Endeavour

La navette spatiale Endeavour a entrepris son dernier voyage le weekend dernier lorsqu’elle a fait la route qui l’a amené de l’aéroport de Los Angeles au «California Science Center».

Le trajet à travers Inglewood jusqu’à sa destination finale aurait au total duré 16 heures.

Ce dernier parcours pour l’engin américain fut baptisé par la NASA «Mission 26».

– Benoit Mercier

Les humains sur Mars en 2023

Avec les nombreuses coupures aux budgets d’opération de la NASA et ainsi qu’à d’autres agences spatiales gouvernementales, l’exploration du cosmos devient de plus en plus une inititative privée. Il y a quelques jours Space X, la compagnie du multimilliardaire Elon Musk, a lancé avec succès la première fusée privée dans l’espace et elle s’est arrimée à la Station spatiale internationale (pour la ravitailler). Il semblerait donc, sans surprise, que les premiers humains qui marcheront sur Mars le feraient grâce à une telle initiative. C’est ce que Mars One, qui regroupe plusieurs de ces entreprises non gouvernementales, promet faire en 2023. Voici leur plan de match :

http://www.youtube.com/watch?v=6QoEEGySGm4

– ‘xim Sauriol

Neil deGrasse Tyson demande « Combien êtes-vous prêt à payer pour l’univers? »

En cette inspirante vidéo, l’astrophysicien Neil deGrasse Tyson déplore le fait que les américains ont cessé de rêver à conquérir l’univers, que le gouvernement de nos voisins du sud investissent l’argent aux mauvais endroits et qu’il coupe beaucoup trop le budget de la NASA et que cela fait beaucoup de trop dommages à l’économie et aux avancées scientifiques et technologiques. 

[De toute façon, l’on sait que l’espace appartient désormais aux chinois (leur programme spatial en est qu’aux premiers balbutiements, mais il ne tardera pas à exploser) ainsi qu’aux entrepreneurs privés.]

– ‘xim Sauriol

Apollo 18 – La position de la NASA

La NASA a diffusé vendredi dernier un communiqué de presse dans lequel l’agence spatiale américaine tient à spécifier qu’il n’y a jamais de mission Apollo 18 et que le film du même nom, sorti en salle le 2 septembre dernier, n’est que le produit d’une fiction.

Apollo 18 repend les codes et le type d’approche cinématographique popularisée par le film de 1999, The Blair Witch Projet. Le long-métrage, filmé à la manière d’un documentaire, raconte les périples d’une mission lunaire cachée au public qui a tourné à la catastrophe.

La NASA qui a participé à titre de consultant sur le film, comme elle a coutume de le faire lorsqu’un tel projet cinématographique tente traiter de l’espace, a voulu insister sur le fait qu’il n’existe pas un tel documentaire.

« Apollo 18 n’est pas un documentaire, » a déclaré Bert Ulrich au Los Angeles Times, un agent de liaison de la NASA pour les collaborations multimédias, cinéma et télévision. « Le film est une œuvre de fiction et nous avons toujours su cela. Nous avons très peu participé à cette production. Nous n’avons même jamais même vu le premier jet du montage ».

– Benoit Mercier

Découvrez la navette spatiale avec William Shatner

Depuis 30 ans la NASA a recours à la navette spatiale pour ses diverses missions dans l’espace. Le documentaire qui suit jette un regard sur l’historique d’une des machines les plus complexes de l’histoire de l’homme. Oh! et le tout est narré par nul autre que William Shatner.

Cliquez ici pour visionner le vidéo.

– Benoit Mercier

 

Il y a 50 ans, JFK promettait la Lune

Il y a cinquante ans aujourd’hui, le 25 mai, John F. Kennedy a promis, dans un discours devenu historique, que les États-Unis iraient sur la Lune avant la fin de la décennie, soit avant 1970. Quelques semaines avant cette déclaration, le premier américain (et deuxième humain) volait dans l’espace. Malheureusement, JFK n’a jamais pu voir sa promesse se matérialiser, lui qui est mort deux années plus tard dans une funeste balade en décapotable. C’est le 20 juillet 1969, quelques mois avant l’échéance, que Buzz Aldrin et Neil Armstrong ont marché sur la Lune, tandis que le pilote Michael Collins est resté dans le vaisseau.

Pour commémorer ce discours, la NASA a publié ce vidéo :

Certains osent comparer ce petit pas pour l’homme, mais très grand pour l’humanité, à la « découverte » de l’Amérique par Christophe Colomb, mais c’est grandement exagéré. Toutefois, cela a tout autant influencé le monde dans lequel nous vivons, et ce, en toutes ces moindres facettes (que ce soit au niveau technologique, scientifique, culturel… ou spirituel).

– ‘xim Sauriol

[P.-S. L’exploration spatiale, c’est beaucoup plus qu’un concours de celui qui pisse le plus loin.]

Une navette spéciale

Vendredi dernier, pour célébrer le trentième anniversaire des Navettes spatiales américaines*, plus de mille employés de la NASA se sont rassemblés dans le stationnement du Kennedy’s Vehicle Assembly Building pour recréer une navette spatiale de leur corps; navette qui n’atteindra malheureusement jamais le cosmos, mais qui mérite les étoiles.

– ‘xim Sauriol

* Le vol inaugural a eu lieu le 12 avril 1981.

Croquis intergalactiques

L’agence spatiale américaine (la NASA) ne cesse de nous émerveiller par ses exploits technologiques et humains ainsi que les superbes photographies intergalactiques qu’elle nous rapporte des confins de l’espace. Mais, ce qui est tout aussi extraordinaire ce sont les images que des artistes créent pour l’agence, mêlant science-fiction et science-réalité. L’iconique magazine Time a compilé une trentaine de ces photos, vous n’avez qu’à cliquer ici pour les admirer encore et encore.

– ‘xim Sauriol