The Mighty #1 – À jeter un coup d’oeuil –

d7b23d75-7e24-47b1-b74a-8bd44ef83039 Ce qui a attiré mon attention sur cette série est l’auteur Peter J. Tomasi, ancien éditeur chez DC Comics. Tomasi a arrêté son travail d’éditeur pour se consacrer à l’écriture. Malgré sa courte bibliographie, ses premiers ouvrages ont sue me plaire, par la réflexion des personnes donnant l’impression de lire sur des êtres humains plutôt que des héros en spandex. Sa courte carrière compte présentement: Nightwing #140-153(il a terminé le dernier volume), il a écrit sur Green Lantern Corps(notament les numéros du Sinestro Corps War et participera au Blackest Night) et a écrit le superbe one-shot Final Crisis: Requiem. Ce dernier est vraiment un comic à se procurer, il a rendu un hommage très émouvant( je l’ai eu pour de vraie le motton!) à la mort de Martian Manhunter.

The Mighty est une série sur douze numéros éditée par DC, malgré que l’histoire ne fait partie du DCU.Le numéro un nous mets la table avec Alpha One; un ancien marin qui a été irradié dans les années ’50, lui donnant des pouvoirs se rapprochant de Superman. Alpha One, qui n’est qu’une figure emblématique dans ce numéro, fait partie d’une organisation autofinancé que par la vente de d’objets promotionnels à l’effigie de ce dernier. L’organisation s’occupe de toute administration et agence de presse autour des actes d’Alpha One, le tout dirigé par un directeur sympathique. L’élément déclencheur est la mort du directeur, qui ne semble pas être le premier directeur à avoir une bad-luck du genre…

La prémisse semble simple et déjà vue, mais ce premier numéro semble être une introduction à une série pas comme les autres. Je ne peux parler plus de l’histoire, pour ne révéler aucun spoiler, mais il y a une ambiance d’insécurité à ce comic. Les choses ne semblent pas être ce qu’elles sont, on dirait Ben dans Lost qui nous raconte quelque chose. L’ambiance mal-alèse est dû aux choses non dites, mais pressenties par le lecteur. L’art se veut rétro, une belle bd. J’attends avec impatience la suite…

À noter que The Mighty est co-écrit par Keith Champagne, auteur de la présente série Ghostbusters sur IDW.

Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *