Harry Osborn fait du dadaiste?

Si vous avez regardez SNL animé par James Franco samedi soir, vu avez appris qu’il joue un rôle dans le soap américain General Hospital. Ma curiosité a été piqué, et j’ai regarder un épisode hier. Il joue effectivement un role. Plusieurs pourais penser que c’est un pas en arrière dans sa carrière et un mauvais move. Il a quand même été la tête d’affiche de quelques film dont Pinneapple Express l’année dernière.

Après quelque minute de surfing, j’ai trouvé un article, écrit par Franco lui même ou il explique pourquoi qu’il se retrouve dans cette série.

« I have been obsessed with performance art for over a decade—ever since the Mexican performance artist Guillermo Gómez-Peña came to visit my class at Cal Arts summer school. I finally took the plunge and experimented with the form myself when I signed on to appear on 20 episodes of « General Hospital » as the bad-boy artist « Franco, just Franco. » I disrupted the audience’s suspension of disbelief, because no matter how far I got into the character, I was going to be perceived as something that doesn’t belong to the incredibly stylized world of soap operas. Everyone watching would see an actor they recognized, a real person in a made-up world. In performance art, the outcome is uncertain—and this was no exception. My hope was for people to ask themselves if soap operas are really that far from entertainment that is considered critically legitimate. Whether they did was out of my hands.

As Ms. Abramović told me over our dessert tasting, performance art is all about context. « If you bake some bread in a museum space it becomes art, but if you do it at home you’re a baker. » Likewise, when I wear green makeup and fly across a rooftop in « Spider-Man 3, » I’m working as an actor, but were I to do the same thing on the subway platform, a host of possibilities would open up. Playing the Green Goblin in the subway would no longer be about creating the illusion that I am flying. It would be about inserting myself in a familiar space in such a way that it becomes stranger than fiction, along the lines of what I’m doing on « General Hospital. » »

Assez intéressant comme réflexion et comme approche. Planter un élément distrayant dans un produit parfait.

De mon point de vue, quelqu’un qui n’écoute pas de soap, quand j’ai vu des extraits, ou quand il est à l’écran, j’ai eu l’impression de voir une parodie de soap dans un film de Judd Apatow. Je serais curieux d’entendre l’opinion de quelqu’un qui écoute  la série General Hospital.

Pour lire l’article au complet.

et voici quelques minutes de James Franco dans General Hospital

-Chen

Julie Masse dans Mission Impossible?

Y’a toujours eu des bootlegs de films, et dans certains pays, on s’amuse à refaire des pochettes. Parfois, ça donne des résultats plutôt douteux. De mauvaises job de photoshop et des fautes dans les titres… (SEINFED?)

Le blog Super Tremendous nous fait un top 15 des pires pochettes

Mais une retient notre attention:

masse

C’EST JULIE FUCKING MASSE!?!?!

Comment elle s’est retrouvé là? wha? who? euh?

À quand Francis Martin dans The Color Purple ou Mario Pelchat dans Labyrinth?

-Chen (qui devrait se photoshoper dans un bootleg de Ferris Bueller)

Justice League : Crisis On Two Earths

Le prochain film animé de DC comics… oups non DC ENTERTAINMENT!

JUSTICE LEAGUE : CRISIS ON TWO EARTH

Après Superman: Doomsday, Batman : Gotham Knight, Justice League : New Frontier, Wonder Woman, Green Lantern : First Flight et Superman/Batman : Public enemies, on peut dire que DC animation est très actif.  Si seulement Marvel pouvait en faire autant.

Voici le résumé officiel
« Warner Home Video will distribute in Spring 2010 (finalizing date soon)

An original story from award-winning animation/comics writer Dwayne McDuffie (Justice League) rooted in DC Comics’ popular canon of “Crisis” stories.

Bruce Timm (Superman Doomsday, Green Lantern) is executive producer. Lauren Montgomery (Wonder Woman, Green Lantern) and Sam Liu (Superman/Batman: Public Enemies) are co-directors.

In Justice League: Crisis on Two Earths, a “good” Lex Luthor arrives from an alternate universe to recruit the Justice League to help save his Earth from the Crime Syndicate, a gang of villainous characters with virtually identical super powers to the Justice League. What ensues is the ultimate battle of good versus evil in a war that threatens both planets and, through a diabolical plan launched byOwlman, puts the balance of all existence in peril.

All-star voice cast led by Mark Harmon (NCIS) as Superman, James Woods (Ghosts of Mississippi) as Owlman, Chris Noth (Sex and the City, Law & Order) as Lex Luthor, William Baldwin (Dirty Sexy Money) as Batman, Gina Torres (Serenity, Firefly) as Super Woman and Bruce Davison (X-Men) as the President. »

En plus, Mark Fucking Harmon est la voix de Superman!

ps. désolé pour le lien MTV

R.I.P. années 80

On pourrait bien dire que 2009 est la mort officiel de notre enfance ou plutôt des années 80. On a perdu Michael Jackson et John Hugues, deux figures importantes et imposantes de la pop culture 80-89. Je dit ça parce que leurs œuvres résonnent encore aujourd’hui, que ça soit Thriller pour un et Breakfast Club/Ferris Bueller pour l’autre.

Et on diras ce qu’on voudras, mais Patrick Swayze était un acteur phare de cette décénnie. Et le perdre cette semaine renforce beaucoup ce sentiment. Avec des films comme Red Dawn qui nous montrait les possibilitées de la guerre froide et Dirty Dancing qui… fuck, c’est Dirty Dancing, COME ON! The Swayze dans toute ça splendeur. Je l’ai surement vu trop souvent pour un gars de mon age, mais c’était un des films préférés à ma mère, et ça me rappelle toujours mon enfance. Ça me rappelle quand j’écoutais Super Écran le soir après m’avoir scrapper les genoux dans la ruelle tout la journée. Ça me rappelle le sofa, le salon, comment c’était placé, une époque où mes parents vivaient sous le même toit, où la vie était simple, école, jouets, tv, dodo… Et étrangement, Swayze fait parti de ces souvenirs. Et comment oublier un film qui m’avais faite découvrir tant de chose! ROADHOUSE!!

Y’avait de la violence et du sexe! J’avais 8-9 ans, et je trippais!

Pour l’avoir réécouté récament, ce film est douteux. Mais un douteux le fun! Et si c’était pas de Patrick Swayze, le film serais juste ben plate. Mets un Van Damn ou un Seagal dans le role de DALTON, et c’est juste meh… Mais swayze amène toute sa game! C’est du pur Swayze. Personne pouvais jouer le cool comme lui. et le film est l’utime film 80. Tout les éléments de la fin de la décénnie sont la. C’est un must!

Voici la preuve que SWAYZE était un cool mother fucker!

Bref, je me suis pas mal éloigné de la nouvelle, mais HENRY GIBSON est décédé hier, 16 spetembre 2009. Si le nom de vous dit pas grand chose, c’est Monsieur Docteur KLOPEK dans Les Banlieusards a.k.a. The Burbs. Un de mes films préférés. Un gars qui avait le talent pour jouer des personnages creepy. Et ça rajoute, entouka pour moi, à ce sentiment que ma jeunesse est de plus en plus loin et que les années 80 meurt rapidement.

R.I.P. Henry Gibson

Black Dynamite

Enfin! J’ai vu ce trailer il y a quelques mois, mais il n’y avait pas de date de sortie. 16 octobre! Un film hommage/parodie du mouvement Blacksploitation avec Micheal « Spawn » Jai White.

Le trailer est beaucoup inspiré de celui de Dolemite. J’ai même l’impression que c’est Rudy Ray Moore (RIP) qui fait la naration.

-chen