Neil Gaiman : « Le piratage est une sorte de prêt »

L’auteur de bande dessinée et romancier Neil Gaiman partage sa vision des droits d’auteurs lors d’un entretien vidéo avec Open Rights Groupe, une organisation pour laquelle il est le parrain.

Gaiman qui s’est toujours montré progressif en matière de droits d’auteurs et ouvert aux partages sur les internet s’attaque à un dossier chaud de l’heure, soit le piratage informatique et les échanges de fichiers (films, livres, musique).

Selon l’auteur de Sandman, le piratage n’est en fait qu’une forme moderne de prêt, comme l’est l’échange de livres entre les individus, mais par l’intermédiaire du Web.

Neil Gaiman poursuit en affirmant qu’on ne peut considérer qu’un fichier piraté équivaut automatiquement à une vente de perdue puisque celle-ci n’a jamais eu lieu et qu’il s’agit plutôt d’un partage de passion et par le fait même une publicité.

L’auteur a d’ailleurs remarqué que ses livres piratés en Russie s’y vendent mieux.

Écoutez la conférence que l’auteur a donnée lors de l’édition 2009 d’Anticipation en compagnie de Melissa Auf der Maur, Ellen Kushner, Cory Doctorow Tobias Buckell et Steve Boyett. Les participants y traitent d’ailleurs des questions liées aux droits d’auteurs.

Cliquez ici pour écouter l’intégralité de la conférence.

– Benoit Mercier

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.