De la pornographie de polymère pour les scientifiques

Question de faire abaisser la qualité des billets de ce blogue, voici une preuve que je serais toujours un éternel adolescent.

– Benoit Mercier

1 pensée sur “De la pornographie de polymère pour les scientifiques”

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.