Mystérieux Étonnants #428The Last Dragon

Cette semaine, la musique Motown, les arts martiaux et le ghetto new-yorkais sont à l’honneur dans The Last Dragon, un film de Michael Schultz de 1985 mettant en vedette Taimak et Vanity. Bien sûr, comme à l’habitude, nous vous partageons également les dernières nouvelles sur l’univers de la pop culture, jeux vidéos, BD, films, télévision, etc.

Diffusion originale: 7 septembre 2015
Site web: MysterieuxEtonnants.com
Cet épisode a été enregistré à CHOQ.ca
© Les Mystérieux Étonnants. Tous droits réservés.

Téléchargez l'émission ici Abonnez-vous sur iTunes Fil RSS

1 pensée sur “Émission #428 – The Last Dragon”

  1. Noté pêle-mêle au fil de mon écoute :

    Vous demandez « C’est la première fois qu’on parle d’un film douteux? ». Je crois qu’une version porno de Batman s’inscrit comme film douteux 😉

    In the Mouth of Madness (1995) en effet est pas mal bon. Je pense que ce qui en fait la meilleure adaptation de Lovercraft, à mon sens, c’est que Carpenter ne s’est pas basé sur un récit en particulier, mais en a pris les éléments typiques de l’œuvre de Lovercraft qui s’adaptait le mieux à l’écran pour en faire son récit.

    Color out of Space (1927) a notamment été écrit par Lovecraft pour arriver avec un concept d’extra-terrestre réellement extra-terrestre. Sa « purple prose », soit ses phrases volontairement extravagantes, verbeuses et fleuries, ajoutent ici beaucoup à l’incompréhensible nature de l’entité. Une bonne nouvelle pour découvrir dans son univers. Si tu veux poursuivre Jeik, je te dirais d’y aller avec l’affaire Charles Dexter Ward (1941), son seul récit de la longueur roman. Pas mal tous les poncifs de l’Hovercraft s’y trouvent et ça se lit très bien.

    Quant au Last Dragon, j’avais complétement oublié ce film pour une raison obscure, mais comme plusieurs je l’avais découvert sur le câble à l’époque. Je me souviens que la passe ou le héros arrête une balle avec ses dents m’avais marquée! Je ne sais pas trop pourquoi je l’avais perdu de vus, c’est vrai que s’était amusant.
    Merci de m’avoir appelé celui-là!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.