Fantasia 2015 – Raiders!: The Story of the Greatest Fan Film Ever Made

Raiders_Fan_Film

Qui n’a jamais rêvé d’être un héros de films d’action ? D’incarner le personnage principal d’une grande épopée, d’une aventure qui nous entraine dans des contrées inexplorées. Jeune enfant, il suffit d’un conte, d’une histoire ou d’un long métrage et notre imagination prend le dessus et nous y transporte.

« Raiders!: The Story of the Greatest Fan Film Ever Made » de Jeremy Coon et Tim Skousen est autant un documentaire sur un groupe de jeunes amis qui tentent de recréer scène par scène «Raiders of the Lost Ark» qu’une tentative de recapturer cet enfant intérieur. C’est une lettre d’amour à l’amitié, celle qui traverse les âges, celle à laquelle on revient une fois adulte et celle qui, comme le môme que nous étions, ne nous quitte jamais vraiment.

Pendant plus de 7 ans, Chris Strompolos, Eric Zala et leurs camarades passent leurs étés à refaire le célèbre film de Steven Spielberg. Armée de peu de moyens, mais de beaucoup d’ambition, la bande y parvient, à l’exception d’une séquence qui s’avère plus complexe et couteuse que les autres.

Désormais des adultes, Strompolos et Zala sont déterminés à compléter le rêve de leur enfance et concentrent tous leurs efforts sur la réalisation de cette scène iconique au prix de tensions professionnelles et des contraintes financières qui semblent insurmontables.

Le film s’articule autour du tournage de ladite scène tout en nous projetant également dans le passé et aux origines du projet. On nous y expose de grands moments, mais aussi les déboires personnels de ses artisans tout en s’assurant de souligner la trace que le film a laissée sur la culture populaire. C’est une occasion unique de voir la rencontre entre ce groupe d’amis devenu des adultes et les enfants qu’ils étaient. Un portrait touchant de cette passion commune qui les unissait.

L’œuvre déstabilise par l’authenticité et l’ouverture de ses personnages qui, sans filtre, livrent et exposent leurs travers et les moments qui ont défini leurs vies. On ne peut faire autrement que de sourire alors que l’on voit s’enchainer les multiples tentatives, souvent dangereuses, des jeunes cinéastes en train de mettre le feu au sous-sol de leurs parents, ou s’accrocher à un véhicule en mouvement. C’est la rencontre d’une certaine innocence et un dévouement qui est trop souvent perdu avec l’âge.

« Raiders!: The Story of the Greatest Fan Film Ever Made » nous ramène à l’essentiel. Le film nous rappelle que ce qui est souvent le plus important, ce qui compte vraiment, est souvent plus simple que l’on croit: ne jamais oublier ses rêves et les vivres pleinement. Si vous les suivez, ceux-ci seront plus nourrissants que vous pourriez l’imaginer.

– Benoit Mercier

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.