Geekette, es-tu vraiment geek ? Mais bien sûr !

tumblr_mcw5tjD25J1qeim4lo1_500

Cette semaine, Buzzfeed publiait un article intitulé Why The “Fake Geek Girl” Meme Needs To Die, où l’ont discutait, en autres, du phénomène décrié des dames et demoiselles critiquées pour leur participation au geekdom, vues par certains comme des « geeks illégitimes » qui ne sont pas réellement intéressées par la bande dessinée, les jeux vidéo, le cosplay et ainsi de suite.

Ma première réaction fut d’être surprise, ensuite attristée. Pourquoi ? Au sein des Mystérieux Étonnants, j’ai toujours été traitée avec respect et égalité. Certes, j’ai souvent donné mon opinion de « fille » sur des sujets, car j’en suis une, mais au même titre, j’ai donné mon opinion de design et d’illustration sur des sujets, car j’ai été graphiste. Je ne sais pas tout, mais mes camarades non plus : c’est un travail d’équipe, pas une compétition. Chacun y apporte son bagage. Mais lorsque je vois, sur le web, que certaines de mes consoeurs ont eu de mauvaises expériences dans leurs milieux, ça me déçoit. C’est tout simplement désolant.

enhanced-buzz-4021-1357318268-2

Par SailorSwayze

Par exemple, selon des petites illustrations et citations de l’articles, certains affirmeraient que des cosplayeuses pointeraient dans les événements comme les Comiccons pour de mauvaises raisons. L’une des plus étonnantes à être évoquées est que ces femmes ont un si grand besoin d’attention qu’elles se pavanent en petite tenue (d’héroïnes qu’elles ne connaissent pas) et se complaisent à croire que les geeks gênés et introvertis vont les voir comme des déesses. Avec cette affirmation, on dépeint les deux parties comme désespérées et franchement, je trouve que c’est surtout faux, sans nuances et pas très représentatif.

Bon, il est possible que certains ou certaines ne portent que le costume d’un personnage parce qu’ils le trouvent beau ou même pour faire plaisir à l’être aimé. Et à cela, je me demande, est-ce vraiment grave ?

Je me nommerai ! J’ai déjà porté le costume de Supergirl et je n’avais pas lu Crisis on Infinite Earth ni regardé en entier le film de 1984. Il était simplement seyant, c’était le 30 octobre et je n’ai rien trouvé d’autre. Des fois, il ne faut pas trop se poser de questions…

Comme je l’ai dit précédemment, je n’ai que de bonnes expériences de festival, Comiccons et autres événements et commerces geeks. En tant que femme, jamais je me suis sentie dénigrée ou inférieure. Je veux remercier mes confrères geeks, ces adorables messieurs qui m’ont accueilli dans cet univers, ont partagé leurs découvertes et connaissances avec moi par franche camaraderie.

Mais par ce billet, je tiens aussi à encourager les filles à continuer de tripper et à être aussi geek qu’elles le veulent. Des gens mécontents avec des arguments un peu farfelus, il y en aura toujours, malheureusement. Mais si une bonne chose ressort de cette situation, c’est qu’une conversation sur le sujet démarre, dans le respect, afin que nous puissions, tous ensemble, célébrer cette culture geek qui nous est chère. Nous sommes tous geeks, qu’importe nos connaissances, nos intérêts, notre âge, notre sexe ou nos origines.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

– Laure-Anne

PS : j’ai longtemps porté la boucle de ceinture de Wonder Woman, ce à quoi tout le monde me disait «Hey, t’est une fan de Weezer », ce qui n’est pas faux ! 2 EN 1 !

9 thoughts on “Geekette, es-tu vraiment geek ? Mais bien sûr !”

  1. Les préjugés sont tenaces, malheureusement. C’est vrai qu’ado et jusqu’à l’université, une femme qui s’intéressait aux B.D. ou aux dessins animés me semblait impossible. Mais maintenant… 😉

  2. Je ne me souviens pas non plus avoir été victime de sexisme sous prétexte qu’une fille ne pourrait être une « vrai » geek. Du sexisme par rapport au fait que je suis probablement nulle en sport ou en travaux manuels (which is true) : oui. Mais être geek : jamais.

    Maintenant qu’être geek est « in », évidemment que plusieurs veulent s’approprier le titre. Viennent, par le fait même, des gens qui ne le sont pas vraiment? Qui se cherchent, ou qui aiment juste le look.

    Et puisqu’entre filles ont est bitch (soyons honnêtes), ça ne me surprendrait même pas que l’instigateur de ce mème ait été créé par une « vrai » geek (où devrais-je dire instigatrice) qui voyait de plus en plus de filles (trop) « chixés » s’autoproclamer geek et que ça la frustrait? Conclusion totalement non fondé, mais c’est la mienne et je la partage. 🙂

    Finalement, je ne comprend pas trop le mouvement féministe derrière tout ça… Mais ceci étant dit, je ne suis pas une féministe dans l’âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.