J. Michael Straczynski s’explique

Plus tôt cette semaine, Newarama s’est entretenue avec l’auteur J. Michael Straczynski. Le journaliste Chris Arrant en a profité pour l’interroger à propos du futur de la série The Twelve, de son départ de chez Marvel et de la relation qu’il a désormais avec la compagnie de publication.

Straczynski qui a été à la barre comme auteur de The Amazing Spider-Man pendant 6 ans et qui fessait partie de l’équipe originale qui relança Thor, dit avoir toujours de bonnes relations avec la plus part des éditeurs de Marvel. Il cite, pour en nommer que quelques-uns, Tom Brevoort, Axel Alonso, Warren Simmons, mais surtout l’éditeur Dan Buckley. Avant de quitter Marvel, Buckley aurait servi de « liaison » entre Straczynski et l’éditeur en chef Joe Quesada avec qui il y a un froid.

En effet, depuis la publication de Spider-Man One More Day, Quesada n’aurait pas adressé un mot à l’auteur qui a exprimé des divergences d’options créatives envers la série.

Malgré cet incident fâcheux qui a certainement encouragé J. Michael Straczynski à faire le saut chez DC Comics, il dit que la porte lui est toujours ouverte chez son ancien employeur. Il précise également que c’est grâce à Joe Quesada que la compagnie a aujourd’hui le succès qu’on lui connait et qu’il défendra Quesada contre quiconque qui voudrait parler contre lui.

L’auteur ne cache pas qu’on lui a d’ailleurs offert quelques projets, dont une nouvelle mini-série de Dr Strange, Submariner ou Captain America, mais pour l’instant aucun nouveau projet n’est sur la table.

La plus excitante nouvelle qui est ressortie cette rencontre est très certainement à propos de la série The Twelve qui est plus d’un an et demi en retard. Cette série qui avait été abandonnée au numéro 8 depuis le départ de Straczynski a su attirer les bons commentaires des fans et des critiques. Plusieurs attendent la conclusion de cette mini-série qui devrait se terminer au numéro 12.

Quand Arrant a questionné Straczynski à propos de The Twelve, ce dernier s’est contenté de déclarer que l’éditeur Tom Brevoort sera très heureux d’annoncer quelque chose à cet effet probablement dans le mois prochain. Ce qui est d’ailleurs un très bon signe, car J. Michael Straczynski aime pouvoir annoncer des projets quand une grande partie des scénarios et du travaille est terminé ou sur le point de l’être.

La suite de l’entrevue avec  J. Michael Straczynski sera disponible sur Newsarama demain.

– Benoit Mercier

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.