R.I.P. Cobra Commander

Mercredi dernier, nous avons perdu l’un des hommes les plus marquants de l’univers de la pop culture et pourtant je surpris de constater à quel point son décès ne semble pas avoir causé plus de remous.

Je fais référence ici bien sûr à la mort du Cobra Commander qui est survenue dans le numéro 12 de G.I.Joe : Cobra II, une série publiée chez IDW.

Personnage important pour les jeunes garçons de ma génération, Cobra Commander a perdu la vie lorsqu’un G.I. Joe en mission secrète du nom de Chuckles lui tira une balle dans la tête.

Selon Andy Schmidt, l’éditeur en chef de IDW, la mort de Cobra Commander ne signifie pas la fin pour l’organisation. Les lecteurs devront s’attendre à une lutte pour le pouvoir au sein de l’organisation terroriste alors que les répercussions de G.I.Joe : Cobra II #12 se feront ressentir dans deux nouvelles séries à compter du mois d’avril, G.I. Joe: Cobra Civil War #0 et G.I. Joe: Cobra Commander: Tribute.

Pour en attendre davantage sur les raisons qui ont poussé l’éditeur à éliminer une partie de notre enfance, ou pour connaître le futur de la franchise, allez lire l’entrevue avec Schmidt sur io9.

– Benoit Mercier

2 thoughts on “R.I.P. Cobra Commander”

  1. Mourir dans un comics c’est pas trop grave; ça dure juste un temps, a condition que tu ne sois pas le monocle de Spider-Man (pis encore)…

  2. Les parents de Dick Grayson, Robin, sont revenu version zombifié durant Blackest Night…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.