Return to the Batcave

J’estime vulgairement qu’environ 1200% des fans des Mystérieux Étonnants aiment les vieux Batman qui passent en reprise depuis 1966 à tous les postes de télé qui existent! Juste en français, depuis que je suis jeune, je me rappelle les avoir regardés à TQS, TVA, Z Télé, Canal D, Télétoon et maintenant Teletoon Retro! Il est difficile de croire que, tout comme l’Île de Gilligan, cette émission qui a tant influencé et bercé nos après-midi grilled cheese/soupe Lipton en revenant de l’école n’a qu’à son actif 3 saisons, ou 60 épisodes de 2 parties chacun. Sans compter que nous ne voyions surtout que la 1re et la 2e saison, la 3e étant occupée au complet par la présence de Batgirl, transformant le Dynamic Duo en Tremendous Trio. Donc en tout, c’est seulement 47 épisodes en deux parties et un excellent film qui constituent notre bagage collectif de Batfans, et notre seule expérience en Bat-bombe antirequin serrée dans un hélicoptère! Malgré tout, 45 ans plus tard, nous n’avons toujours pas de coffret DVD de cette série culte, à cause de dispute (lire: dix putes) entre DC Comics/Warner Bros. (Maintenant Time-Warner-AOL) qui ont les droits sur le personnage du Batman de Bob Kane et la 20th Century Fox (Maintenant 20th Century Fox-Paramount, a Viacom Company) qui possède ceux de la série télé. Les Mighty Morphin Power Rangers ont eu le même problème, entre Saban et Fox… problème qui a finalement trouvé solution dans la technologie et éradiqué toutes possibilités d’éventuelle profitabilité de la série auprès des 20-35 ans, lorsque Netflix a ajouté toute la série, en 4 langues, en HD, dans leur catalogue! Est-ce que Fox finira par faire la même erreur avec le chevalier noir… et gris?

Pourquoi je vous parle de ça? Effectivement, longue intro… gros préambule… mais où veut-il en venir?

…Il existe un film… un film pour la télé… sorti en 2003… dont les copies DVD usagées se détaillent maintenant sur Amazon à au moins 30$… Je veux vous parler d’un Reunion Movie mettant en vedette Adam West et Burt Ward dans les rôles complètement disjonctés d’Adam West et Burt Ward! Cette gemme d’Anchor Bay, ce trésor, ce film qui fait oublier un Reunion Movie comme Return to Gilligan’s Island (frissons de honte de l’avoir vu), c’est Return to the Batcave: The Misadventures of Adam and Burt! Tout ce que vous vous êtes déjà demandé sur cette série culte se trouve dans ces 90 minutes de pure folie.

Non d’une trouvaille Matman, dis-m’en plus!

Return to the Batcave est indescriptible comme bonbon geek! Il y a tellement de références et de moments incroyablement hystériques que je ne sais par où commencer. Je dirais simplement que si vous croyez que le Adam West, maire de Quahog, dans Family Guy semble cinglé… vous n’avez rien vu du Adam West qui joue Adam West! Le film commence au manoir gigantesque de l’ancien Bruce Wayne qui s’amuse à regarder des anciens épisodes de Batman. Il reçoit une lettre qui l’invite à l’inauguration d’un musée de l’automobile où il sera l’invité spécial. Il descend donc à l’Adamcave avec son poteau (ne sachant pas qu’il a des escaliers) et pars en direction du musée, où il va rencontrer Burt Ward, alias Robin. Les deux savent qu’ils ne peuvent être là par coïncidence et lorsque quelqu’un vole la Batmobile avec la clé qu’Adam a toujours gardée sur lui durant 40 ans, comme souvenir, ils partent à la recherche de la voiture ensemble. En chemin, ils décoderont des indices qui rappellent les vieilles énigmes du Sphinx, qui les forceront à se rappeler les 3 ans du tournage de la série et du film, pour retrouver la Batmobile.

Les protagonistes, version 60’s, sont campés par deux acteurs/sosies des originaux et ils ne sont que des plus convainquants sachant qu’ils ont été coachés et supervisés par Adam et Burt tout au long de la production, afin de mieux les imiter. Par ce véhicule narratif, le spectateur apprendra des anecdotes complètement folles et tordues sur toutes les rumeurs qui entourent l’émission, notamment comment Adam et Burt ont eu les rôles, leurs vrais noms, comment les organisations de censure religieuses ont forcé le pauvre Robin à prendre des pilules expérimentales pour réduire la grosseur de son pénis, les nombreuses aventures sexuelles et la promiscuité d’Adam, leur complicité en dehors de l’émission, etc. En fait, je vous dirais qu’on en apprend tellement sur tant de choses intéressantes (pour un sale geek à tout le moins) que le film nécessite une 2e écoute pour bien en apprécier toute la saveur. Saviez-vous qu’Adam West a refusé de jouer James Bond en faveur d’une 2e saison de Batman, prenant son rôle très au sérieux? Ou que Burt Ward a passé l’occasion d’être le personnage de Dustin Hoffman dans The Graduate? Des prouesses sexuelles non subtiles de West sur le plateau, aux cascades ratées de Ward, aux gadgets, en passant par les décors, la Batmobile, la moustache de Cesar Romero et par LA question que l’ont s’est tous posée: POURQUOI TOUT DANS LA BATCAVE EST IDENTIFIÉ AU DÉTAIL PRÈS???, toutes nos curiosités et celles que n’avions pas ou que nous ne savions pas que nous avions sont mises en lumière, le tout enrobé narrativement comme un vieil épisode de Batman, avec les cliffhangers et la grosse voix de narrateur! Un pur délice! Et que dire de la scène dont j’espère que vous aurez la chance de découvrir éventuellement, où Adam et Burt, du haut de leurs 75 et 55 ans respectifs, doivent affronter 3 sbires et un nain (?!?) dans une bataille de bar absolument chaotique! CRASH! VLAN! BOOM! KEPOW! Si j’arrive à faire la moitié de ce qui n’est pas fait par le cascadeur d’Adam West dans cette scène à 75 ans, je pourrai dire que j’ai réussi ma vie…

Malheureusement, et en lien avec mon préambule, vous remarquerez si vous êtes des fans intenses de la Batmania qu’aucun extrait de l’émission originale diffusée (ou musique!!!) n’apparait dans le film qui célèbre la série, à cause des mêmes droits d’auteurs qui en empêchent la commercialisation DVD. Nous n’avons donc droit qu’à des extraits du film de 1966 qui appartient, comme œuvre singulière, à la Fox en totalité. Aussi, certains moments d’archives de cette même Fox et des recréations de certains grands moments des épisodes viennent combler, mais certains semblent tellement incroyables que nous sommes incapables de croire à leur existence sans la preuve vidéo qui ne peut être montrée. Par exemple: Batman qui profite d’une scène d’espionnage silencieux pour « pogner les boules » de Batgirl en faisant semblant de croire qu’il lui attrape l’épaule! Vous entendrez de plus les nombreuses références sexuelles du même Caped Crusader, qui dit à Catwoman qu’elle cause des perturbations et des remous dans sa Batceinture…

Si vous localisez une copie de ce DVD quelque part, achetez-le sans hésitration. Le film est en ligne sur YouTube, mais bon… si j’ai activé votre Batsignal de cinéphile geek, je vous comprendrai de ne pas vouloir attendre de le trouver à la friperie du coin! Il est peut-être sur YouTube… peut-être…

Dernière chose, qui causera certainement des remous dans VOTRE batceinture: Adam West refait sa légendaire danse, le Batusi, avec LA Catwoman originale et la plus sexy de toutes, Julie Newmar, dans une scène qui mettrait la honte dans les faces de Mia Wallace et Vincent Vega… en plus de leur piquer leur trophée!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.