Luke Cage – Un nouveau prétendant rentre dans le ring

Après Isaiah Mustafa, l’homme derrière la populaire campagne publicitaire d’Old Spice, c’est maintenant au tour d’Eric Thomas de se mettre en vedette dans une fausse bande-annonce basée du personnage Marvel Comics, Luke Cage.

Comme pour Mustafa, Thomas veut prouver par cette petite production qu’il serait le candidat idéal pour interpréter Cage dans un éventuel long-métrage au cinéma.

– Benoit Mercier

Old spice, nouveaux médias

Selon moi, il y a quatre symboles de la virilité américaine : Dodge, Marlboro, Jack Daniel’s et, finalement, Old Spice. Ce dernier a une place dans ma vie d’homme. Quel était la tasse pour la mousse à barbe et le blaireau que mon père utilisait lors de ma jeunesse? Old Spice. Quel vaporisateur ai-je vidé sur un collègue de travail arrogant m’ayant traité de « gros tas »? Old Spice. Qu’ai-je acheté au Quick Stop, lors de mon voyage au New Jersey? Du f#*&ing Old Spice.

Fin de l’anecdote.

Old Spice s’est mis à jour et nous offre une campagne de publicité géniale. Plus mâle que ça, tu attaques une tarasque à main nue et tu chiques du plutonium. Quoi de mieux que Terry Crews, l’ex-joueur de la NFL, filmé par les gars de Tim and Eric Awesome Show pour mettre du poil « sul’chest ».

L’étape suivante est d’entrer dans la fantaisie, l’absurde et l’idéal. Moins intense, mais plus charismatique, Isaiah Mustafa existe pour les dames.  Après avoir filmé 4 publicités pour le petit écran, la technique de marketing devient virale. En 24 heures, dans un simple décor de salle de bain, Mustafa a tourné 181 vidéos en réponses à des commentaires publiés sur Facebook, Twitter et autres médias sociaux. Qui peut se vanter de flirter avec Alyssa Milano?

Une bonne campagne de publicité sait bien se faire parodier. La librairie Harold B. Lee de l’université Brigham Young,  à Provo, en Utah, a produit rapidement une vidéo faisant la promotion de leur service. Le jeu de Stephen Jones est juste et efficace. Le goût du savoir; je retourne sur les bancs d’école.

– P-p-p-p-p-p-Power-Eric Gagnon (j’en ai même tagué le mot « virilité »)