En route vers MTLCC : le spandex et vous !

spiderman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous planifiez devenir un superhéros lors de votre prochain cosplay, il y a de bonnes chances qu’un peu de spandex soit de mise. Le défi de réaliser un costumer hyper-stretch peut sembler grand, mais n’ayez crainte ! C’est moins difficile qu’on le croit, moyennant de connaître ces petits trucs.

patron

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Trouver le bon patron

Je suis complètement amoureuse ce patron parfait ! Les instructions y sont claires pour s’y bâtir un justaucorps, et ce, assez rapidement je dois dire. À noter, pour mon costume de Mera, j’ai dû reprendre un peu le dos pour qu’il soit parfaitement ajusté, mais sinon, c’est assez exact comme patron.

 

mera_back

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien sûr, il s’agît d’un modèle pour femmes (quoique certains affirment sur le net qu’il peut servir de base pour celui d’un homme, moyennant quelques ajustements mineurs), alors messieurs, si vous avez déjà fabriqué un one-piece avec succès, manifestez-vous ci-dessous.

 

2. Utiliser le point et l’aiguille appropriés

Coudre du coton et coudre un tissu élastique, c’est pas la même chose ! Dr Megan vous montre comment faire ci-dessous. N’oubliez pas de prendre une aiguille pour jersey ! Pour ma part, je n’ai pas utilisé un fil élastique, mais mon résultat semble quand même réussi !

 

3- Investir dans un bon tissu

Un bon spandex de belle épaisseur et texture coûte plus cher que les autres tissus extensibles, mais ça en vaut la peine. Il est plus durable. Aussi, optez le plus possible pour un bon matériel opaque, qui donnera un résultat plus soigné et uniforme au niveau de la couleur (voir le point 5).

Il faut aussi connaître un peu le jargon du tissu « stretché », surtout en anglais, si vous magasinez votre tissus sur le web. En somme, un tissu qui ne s’étire pleinement que dans un sens, c’est un 2way stretch. S’il s’étire dans tous les sens, c’est un 4way stretch. Idéalement, les léotards sont faits d’un tissu du second type, pour vous permettre un maximum de flexibilité pour vos backflips et vos roulades de superhéros en action.

 

4- Essayer après chaque étape

Pour m’assurer de ne pas avoir à tout recommencer, j’ai essayé le vêtement après chaque étape majeure du patron, soit coudre le torse, coudre les jambes et la fourche et finalement, coudre les manches. Par exemple, pour mon uniforme de Starfleet, j’ai dû reprendre les manches, le collet, et la couture de la fermeture-éclair dans le dos, car ça ne tombait pas exactement bien sur mon cou, mes épaules et mon dos.

starfleet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aussi, je vous conseille d’essayer votre costume avec les sous-vêtements que vous planifiez porter, tant le costume est ajusté.

 

 

5- Les sous-vêtements

Parlons-en, des sous-vêtements ! Dans mes beaux jours de ballet-jazz, où l’on portait toujours des costumes méga-serrés et souvent pâles, nous étions tenus de faire l’achat d’un ensemble thong et brassière (ceux qui venaient de grands magasins étaient souvent inconfortables) de la couleur la plus près de notre peau afin de ne rien voir.

Aujourd’hui, des sous-vêtements ultra-minces vous sont offerts, messieurs et mesdames, vraiment plus confos et couvrant. Pour ce qui est du soutien-gorge, mesdemoiselles, je vous conseille fortement un modèle avec des bretelles détachables, car on les voit sous un one-piece serré aux épaules.

Et messieurs, non, vous ne pourrez pas porter des boxers lousses, il va sans dire. C’est le temps de sortir votre plus belle paire de sous-vêtements ajustés !

 

6- Connaissez les méthodes d’entretien de vos textiles

Si vous utilisez un tissu élastique comme du spandex, il y a de bonnes chances que vous ne pouvez pas le mettre dans la sécheuse à high. Je vous dirais qu’idéalement, il faut laver ce textile à la main, dans l’eau froide ou tiède, avec un détergent conçu pour ce type de lavage, sans le tordre et le laisser sécher sur une surface plate, sans l’étirer. Bref, soyez doux avec votre création et aidez-la à garder sa forme.

Voilà ce qui complète ce petit tour d’horizon du monde du spandex. Si vous avez d’autres questions pour moi, n’hésitez pas et laissez-moi un commentaire ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.