Fantasia 2015 – Princess Jellyfish

princess jellyfishLes « geeks » sont une race à part, tout le monde le sait. Ces êtres intenses, obsédés par un sujet qui les passionnent plus que tout au monde et qui souvent semblent vivre dans un univers différent du reste de la planète. Tsukimi est une « geek » de méduses; depuis sa plus tendre enfance elle est fascinée par ces êtres aquatiques gracieux qui semblent éthérés et presque surréels. Elle habite une maison remplie d’autres de son espèce; une « geek » de train, une fille qui adore les items traditionnels japonais, une autre qui est obsédée par un texte historique chinois d’époque… Les filles cohabitent à merveille mais ne fonctionnent pas si bien à l’extérieur des murs de la maisons, là où les humains fabuleux (jolis et normaux) vivent.

Un soir, en tentant d’aborder un bel être humain dans le but de sauver une méduse dans une animalerie, Tsukimi fait la rencontre de Kuranosuke, une jeune fille absolument superbe, avec un sens de la mode irréprochable. Naturellement, Tsukimi est immédiatement pétrifiée (littéralement) par Kuranosuke, d’autant plus qu’elle découvrira rapidement que sa nouvelle amie est en fait… fils de politicien! Les malaises et les quiproquos déferlent mais Kuranosuke gagnera rapidement le coeur de toutes les filles de la maison est les aidant à contrer un projet municipal qui raserait leur demeure.

Tenter d’adapter une série animée en prise de vue réelle n’est pas une tâche simple et le résultat dépend très souvent de la capacité du réalisateur à saisir et reproduire l’esprit du matériel original. La série Princess Jellyfish est adorable et permet à quiconque s’est un jour senti dans la marge de la société de se retrouver dans le personnage de Tsukimi. Le film abonde dans le même sens: on suit son développement émotionnel avec intérêt et on ressent ses petites victoires un peu comme les nôtres. Malgré quelques longueurs, on s’amuse beaucoup grâce à l’humour très naïf et aux personnages attachants. Reste qu’on a droit ici à une comédie romantique on ne peut plus typique et le ton un peu ringuard n’est définitivement pas pour tout le monde. La plus grande déception selon moi est la très belle relation qu’on voit grandir entre les deux personnages principaux mais qui, ultimement, ne nous offre pas la satisfaction émotionnelle qu’on recherche dans ce genre de cinéma. Tout de même un film léger et agréable, qui vous décrochera sans doute un sourire. Une bonne raison d’aller également découvrir la série animée!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *