DCU en mouvement

Malgré que DC catégorisait Final Crisis comme étant la finale de deux trilogies: « Crisis on Infinite Earth-Infinite Crisis-Final Crisis » et « Identity Crisis-Infinite Crisis-Final Crisis », Morrison a écrit son récit comme étant une continuité à ses oeuvres passées: JLA, Seven Soldiers of Victory et Batman RIP tout en incorporant beaucoup d’éléments créés par Jack Kirby et sa saga, non terminée, des New Gods(Morrison étant un grand fan de Kirby). Beaucoup de fans ont été décus parce qu’il ne s’agissait pas d’une suite logique aux Crisis antérieurs et au Countdown To Final Crisis. Sans vouloir tomber dans le débats d’opinions sur le sujet Final Crisis, plusieurs personnages du DCU connaissent des changements majeurs qui ont/auront de grandes répercutions à travers le DCU. Ceux qui attendaient de grands changements avec Final Crisis et qui ont été déçu, ne lâchez pas prise puisque de grands événements intéressants se produisent à travers plusieurs franchises de DC:

  • Batman: Suite à RIP et Final Crisis, Bruce Wayne n’est plu. L’univers Batman et Gotham sont affectés, le tout est en train de vivre un revamp laissant la place à de nouveaux personnages et des personnages qui avaient moins d’exposition. J’ai bien hâte de voir la direction que le tout prendra. À noter que Morrison et Quitely prendron la barre de Batman & Robin en juin. Morrison continuera donc son plan suite à Batman & Son et RIP.
  • Superman: Par rapport au Soleil, une nouvelle planète a été formé à l’opposé de la terre: New Krypton, ayant une population de plus de 100,000 Kryptoniens. Superman a quitté la terre pour New Krypton et être dans guild militaire sous les ordres du général Zod. L’idée est très rafraichissante et donne une multitude d’opportunités. Un côté intéressant est la mentalité Kryptoniène face à la mentalité humaine. Le tout peut se suivre à travers plusieurs titres: Superman, Action Comics, Supergirl et World of New Krypton. Le tout est fait par une équipe solide d’auteurs: Rucka, Robinson et Gates. Voir le trailer: World of New Krypton.
  • Green Lantern: Deux mots: Blackest Night. Ça devrait être sur les lèvres de tout le monde! Geoff Johns et Peter Tomasi(qui a une run exeptionnelle sur Green Lantern Corps qui est un titre aussi impressionnant de Green Lantern) mettent la table avec brio pour cet événement qui sera surement jouissant.
  • Flash: Le titre de Flash mettant en vedette Wally West s’est terminé. Barry Allen, qui a fait un retour dans Final Crisis, est mis en vedette dans Flash Rebirth de Geoff Johns(qui a écrit beaucoup de Flash). Avec Geoff Johns aux commandes, on peut s’attendre à une réussite tel celle du Green Lantern Rebirth.
  • Wonder Woman: Rise of the Olympian par Gail Simone nous donnes un arc mythologique à grand échelle. Une nouvelle île est créée par Zeus, où seulement les hommes sont admis.Est-ce que la paix règnera sur terre?
  • Justice League: La ligue principale, maintenant menée par Dinah Lance(Black Canary),  est partiquement démentelée sans la présence de la trinity, Jefferson Pierce, Roy Harper, etc.  et une nouvelle branche est créé par Hal Jordan et Oliver Queen. Il y aura des problèmes dans le ménage de Queen et Canary tantôt! Le titre Justice League: Cry for Justice Goodness est prévu pour juillet et James Robinson en sera l’auteur.

À suivre pour les intéressés…

Bruno

Philip K. Dick chez Boom Studios

Boom Studios lancera un ambitieux projet de 24 numéro, adaptant Do Androids Dream of Electric Sheep? de Philip K. Dick. Ce récit aura servi d’inspiration en 1982 pour le complexe mais classique film de science-fiction Blade Runner, mettant en vedette Harrison Ford (n’était-il pas carbonisé de 1980 à 1983?). On y retrouvera le protagoniste Rick Deckard, ayant pour mission l’élimination de six androïdes en cavale. L’illustrateur choisi pour le projet est Steven Dupre et l’adaptation du récit se verra aidée par le talentueux Warren Ellis.

IRREDEEMABLE #1, du boeuf de qualité mérite à 3.99$ la livre.

bf04455d-e3d0-4ff4-9b84-bd7362a0b903C’est à mettre dans votre panier d’épicerie. Le mélange parfait entre le comic de super-héros et la liberté d’un label indépendant. Normalement, lorsqu’on a affaire à un issue numéro 1, nous avons une introduction sur les personnages, la situation. Bref, on met la table sans nécessairement mettre le ton à la série. Ce n’est pas vraiment le cas, il s’agit d’une grosse claque sur la gueule: Une vraie mornifle. L’introduction des personnages est fait de façon, par le biais d’un flash back raconté, à nous laisser croire que l’auteur nous laisses une pause suite à l’introduction commando style « get the fuckin’ fuck down », mais il en remet davantage! La conclusion de cette première issue respecte parfaitement avec le style donné. Mark Waid se donne une liberté très sombre avec son personnage, pourquoi le plus fort devrait-il être gentil. Si vous mettez la main sur la première issue, vous ne serrez pas capable de suivre en recueil.

Cette série illustre parfaitement les propos de Kirkman, énoncés dans son vidéo. Les auteurs doivent faire du creator own, ça ne nécessite pas de délaisser l’éditorial. Un titre comme Irredeemable ne serait pas possible à travers un univers canonique et une maison mainstreem, le rejet serait autant des éditeurs que du public. Le genre de récit qu’Irredeemable semble vouloir mettre en scène est moderne et s’adresse à un publique mature qui n’a pas besoin des restrictions éditoriales habituelles. Je ne suis pas en train de dire que des titres comme Green Lantern ou Daredevil soient limités, mais ils devront toujours respecter un certain code. Je crois qu’il est important  pour l’industrie du comic book d’avoir des titres comme celui-ci et que les grands auteurs donnent de leur talent à des séries, sûrement moins lucrative, plus ouvertes et personnelles.

Bruno

25 ans de pizza et de Nunchaku…

Pour 1984, Georges Orwell avait prédit un futur glauque et pessimiste. Il aura eu un peu tort parce que les geeks ont été bien servis. Après Ghostbusters, qui célèbre cette année son 25ième anniversaire, il faut également souligner le jubilé de TMNT ou de son nom long, les Teenage Mutant Ninja Turtles! Rendez-vous sur le site officiel pour démarrer la Shell-ebration, qui se déroulera au mois de mai… Turtle Power!

Barack the Barbarian

numerise-a-07-04-09-08-041

Tiré tout droit de mon Previews…

Barack et Arnold ont eu un enfant ensemble dans Junior 2 et vous pouvez lire la suite de Junior 3: Barack the Barbarian. Une multitude de plaisirs: Des actrices porn à profusion, Barack qui tue à la hâche, Barack et ses problèmes d’érection dû aux stéroïdes, un grand père à lunette qui gueule aux enfants « d’allez jouer sur leur terrain, batard! » et un gros serpent tranché!

J’ai honte de lire des comics quand je voies ça!

Bruno

Mystérieux Étonnants #116Scalped

Cette semaine, Scalped, une série policière à sensations fortes de Jason Aaron, R. M. Guéra et Davide Furno se déroulant sur une réserve indienne. Bien sûr, comme à l’habitude, nous vous partageons également les dernières nouvelles sur l’univers de la culture populaire: BD, cinéma, jeux vidéos, télévision, etc.

Diffusion originale: 6 avril 2009
Site web: MysterieuxEtonnants.com
© Les Mystérieux Étonnants. Tous droits réservés.

Téléchargez l'émission ici Abonnez-vous sur iTunes Fil RSS

Bravo aux nominés

Bravo à Benoit pour sa nomination pour Bénévole de l’année, Mère Thérèsa t’a cédé la place, à CHOQ FM. Tu parles beaucoup et tu es enfin récompensé par cette nomination. Tu t’impliques beaucoup pour que l’émission soit prêtes et coordonnées et ton travail se fait ressentir sur la qualité de l’émission. Tu as des aires de ressemblance avec Rick dans Walking Dead et tel ce personnage tu es notre leader à travers les aventures des Mystérieuses Étonnants.

Bravo à toute l’équipe pour nos nominations de meilleure émission de variété et de l’émission s’étant le plus amélioré, si je ne fais de blague honteuse de stylo, nous pouvons gagner. Je suis très content de ces nominations et bravo encore à tout le monde pour la super énergie en studio et le plaisir que j’ai à faire cette émission.

Merci, par ordre alphabétique, à: Benoit, Chen, Étienne , Laure Anne Jackie et les réservistes!

Go les Ducks, couin, couin, couin, couin, couin, COUIN!

Bruno

Animateur du mois: Étienne The Giroux

Sérieusement, ça faisait longtemps que je n’avais pas autant rie de bon coeur! Tel un vaillant Mcdoneux qui flip des tarquettes pas fraiches et qui mélange la sauce Big Mac avec ses propres fruits pour impressionner ses compares: Tu mérites une photo radiophonique sur le mur radiophonique pour l’animateur du mois.

Un gros LOL à toi!

Bruno

X-Men: Magneto Testament, par Greg Pak

6231ba52-a0a4-4826-996c-ed5014597816Il s’agit d’une série de cinq numéros, parue sur Marvel Knights, sur les origines de Magneto. Rien de bien original à première vue, mais cette série a toutes les raisons d’avoir été faite. Il s’agit du comic parfait pour démontrer aux septiques que les comics sont de la littérature et non pas seulement du fastfood for brain. Vous avez tous rencontré quelqu’un qui ne veut pas comprendre, que plusieurs comics contiennent  des histoires écrites avec intelligence, application et un souci de l’écriture: « c’est pour les enfants ça! », « ouin mais c’est comme les films américains », « c’est des affaires de gros monsieurs musclés qui se tapent sur la gueule », etc. Nous savons tous qu’il s’agit de préjugés, parce qu’ils n’ont jamais pris le temps de lire un comic. Il y a plusieurs titres « faciles » pour pouvoir introduire ceux qui ont l’esprit ouvert: Fables, Y: The Last Man, Walking Dead, etc. Magneto Testament pourrait faire partie de cette liste facilement. Il ne s’agit pas des premiers moments de Magneto, mais des épreuves de Max sous le troisième Reich. Il faut savoir préalablement que Max « deviendra » Magneto pour savoir qu’il s’agit bien d’une origine X-Men. L’histoire est parsemée de moments historiques, nous donnant l’ampleur de la situation, en introduction l’auteur explique les recherches qu’il a faites pour rendre le récit le plus près possible des faits historiques. La mise en situation est comme La Vita è bella, dans la façon de mettre en situation des personnages fictifs à travers un événement historique. C’est dans cet ordre d’idée que j’énonce qu’il s’agit d’un comic à faire lire à un septique, puisqu’il s’agit d’un drame sur l’holocauste par le point de vue des victimes qui l’ont vécu. Il y a certains indices qui démontrent le pouvoir de Magneto et Pak réussit brillamment à introduire « ces actes invraisemblables »  par le point de vue du jeune Max qui nous raconte sa vie. Ces actes sont fait à travers des événements qui ne demandent pas nécessairement de tel pouvoir et la narration laisse beaucoup de place à la première personne.

J’ai été grandement surpris de la profondeur de l’histoire, en lisant j’oubliais qu’il s’agissait d’un comic de super-héros et j’avais l’impression de lire une oeuvre autobiographique.

Bruno

Irredeemable #1 sell out! BOOM! Comics + Grant Morrison

1238777450Je ne m’énerve pas pour rien avec Boom! Comics. Après peu de temps(une journée), Diamond Comics n’a plus aucune copie de cette issue. Le second printing est en cours et lorsqu’il y a un sell out chez Diamond, ça ne signifie pas que les magasins sont à sec.

Fait très intéressant, les douze premières issues auront un afterword par Grant Morrison. Si on se souvient, Mark Waid est un des auteurs à avoir pris la défense de Morrison suite à la « chicane » entre Morrison et Didio. Peut-être que nous verrons Grant Morrison(j’aime tellement dire ce nom), je le redis Grant Morrison, écrire sous Boom! Comics. Je ne sais pas si Morrison a un contrat d’exclusivité avec DC, n’hésitez pas à me renseigner via un commentaire si vous détener la réponse, mais ça serait intéressant de le voir écrire avec Boom! Comics. Je pourrais mixer deux obcessions: Boom!+Morrison=orgasme intelo-geek de Bruno. À voir et espérer!

Bruno

Blackest Night -spoiler-

blackestnightaquaadOn s’en doute déjà beaucoup, Aquaman fera son apparition dans Blackest Night de johns et Tomasi. Il s’agit de l’événement 2010! Si la qualité de Sinestro Corps War s’y trouve, ça va être l’été de mes 11 ans à 28 ans.

In brightest day, in blackest night,
No evil shall escape my sight
Let those who worship evil’s might,
Beware my power… Green Lantern’s light!

Oh oui! oh oui.

J’aimerais tellement faire partie du Corps et défendre le secteur 2814, un jour…

Bruno

Flash Rebirth Sold out!

flsreb-1-2nd-printAprès une journée en boutique, le premier print de Flash Rebirth, écrit par Geoff Johns et dessiné par Ethan Van Sciver, est déjà sold out. Le second printing est prévu pour le 29 avril. Le cover de ce second printing est de Van Sciver(voir à gauche). Geoff Johns a revampé Barry Allen dans l’esprit que ce personnage était en avance de son temps et qu’il est maintenant d’actualité. Il reste à voir si Johns aura le même succès qu’avec Hal Jordan de sa série Green Lantern. Barry Allen est mort durant Crisis on Infinite Earth(1985) et il a refait son apparition dans Final Crisis(2008). J’ai bien hâte de découvrir, à la façon Geoff Johns, le personnage de Barry Allen.

Le deuxième volume The Flash, mettant en vedette Wally West, connu récement sa fin avec le #247 en février 2009.

Batman a déjà dit: « Barry is the kind of man that I would’ve hoped to become if my parents hadn’t been murdered ».

Bruno

Walking Dead, brains more brains!

walkingdead11Je n’aime pas les films de zombies, ce n’est pas dans mes goûts. Le seul film de zombie que j’ai apprecié est 28 Days Later de Danny Boyle, mais je ne trouve aucun intérêt personnel en Romero. J’ai donc dû faire confiance à quelqu’un lorsqu’il m’a dit que je capoterais à lire Walking Dead(merci David-Alexandre, toujours de bons conseils). Les zombies ne sont qu’une trame de fond, il s’agit d’une histoire sur l’être humain face à la fatalité. Robert Kirkman réussit à faire une œuvre(la série est toujours en cour) sur la psychologie humaine de façon divertissante. Les zombies sont là pour que ça soit divertissant et ce l’est. La suite d’événements est brillamment orchestré de façon logique par les réflexions ou impulsions des personnages, la palette de personnages permets d’avoir une symphonie de situations. L’auteur respecte ses personnages et ne se sert pas d’eux à son gré. On croierait à voir à faire à du « vrai monde » et à une histoire vécu. De ce fait,  la série nous fait vivre beaucoup de joies, de peines, de mépris… Il est facile d’embarquer dans ce que vivent les personnes et de prendre position. Le style de Kirkman est très particulié en ce sens. Je ne m’attarde même pas à vous faire une description du récit, lisez-le! Vous ne serez pas déçu, à moins d’être misanthrope, mais encore…

Lorsqu’on commence à lire du Walking Dead, on ne peut pas s’arrêter. Je sais qu’en prenant un recueil, je ne pourrai pas le déposer parce que je vais vouloir savoir ce qui va se passer et que je vais être affamé à en lire encore plus. J’ai refusé du sexe pour pouvoir lire un Walking Dead(le « urge » était dans ma tête), il fallait que je le lise « là là » et  je n’aurai pas eut la tête tranquille(penser à des zombies durant ce moment ça doit être pire que de penser à sa mère). Je suis déçu de ne pas être baptisé, je prierais le petit Jésus pour qu’il n’arrive rien à Robert Kirkman, afin qu’il puisse finir sa série. C’est honteux que cette série ne soit pas plus haute dans les ventes et ne soit pas plus primée.

Pour ceux qui n’aurait pas encore commencé à lire cette série et qui aimerait commencer, au mois de mai 2009; il y aura la sortie du The Walking Dead Compendium Vol. 1(#1-48), 1088 pages à 59.99 US$.

Bruno

PS Désolé ma belle, pour certains c’est le hockey, pour moi c’est les bds!

Lichez Bart Simpsons pour 10 cents! + Poisson d’avril chez Comic Mix

Le Hollywood Reporter annoncé que le 9 avril prochain, le service de poste américain dévoilera sa nouvelle collection de timbres à l’effigie des Simpsons.

Sur un autre ordre d’idée, ceux qui ont lu la nouvelle précédente sur Alan Moore sauront que l’auteur de ce scoop, le respectable Glenn Hauman a été fortement encouragé à quitter son poste pour  poursuivre une carrière de modèle masculin nu et ce, à l’âge de plus de 40 ans…

Bon mois d’avril à tous!