En route vers Wrestlemania (Chapitre 2)

Un mois avant Wrestlemania 26. Pour vous donner l’eau à la bouche, je vais vous présenter la biographie des têtes d’affiche.

Celui qui à l’honneur d’ouvrir le bal est l’actuel champion des poids lourds, Chris Jericho dont le vrai nom est Christopher Irvine. Né à Winnipeg (certains me verront danser), il a grandit dans famille sportive: son père Ted Irvine était allié gauche dans la LNH. Fier étudiant de l’école de la famille Hart, il a travaillé au Japon, au Mexique et au Canada avant de travailler pour ECW, WCW et WWE.

Irvine est un lutteur complet, tricoté dans la même laine que Bret Hart. Il a longtemps été sous-estimé à cause de sa « petite » taille (5 pieds 10 pouces), mais il a compensé en démontrant beaucoup d’énergie et d’agilité. Au micro, Irvine est pratiquement impeccable. Il sait promouvoir un match autant en s’attirant la sympathie qu’en se faisant détester par le public. À mon humble avis, Chris Jericho est un personnage plus intéressant en favori, car il incarne un baveux à la réplique facile.

Quelques faits en terminant:
– Il est le premier champion qui a unifié les ceintures poids lourds de la WWF et de la WCW;
– Il est un des rares poids léger à être champion poids lourd;
– Il est chanteur du groupe heavy metal Fozzy;
– Il a reçu l’ordre de Buffalo Hunt pour son implication auprès des enfants défavorisés;
– Il est diplômé en journalisme.

Prochaine bio : son adversaire, Adam « Edge » Copeland.

RIP ECW… NXT!

Fin d’un cancer en phase terminal, WWE a mis fin à son émission ECW qui était un spectacle de seconde zone. ECW était originalement une ligue de lutte innovatrice et qui prenait des risques, mais la WWE a retiré l’aspect extrême. Comme une bière sans alccol.

Afin de mettre du sang neuf au sein de ses rangs, un nouveau concept d’émission a été présenté: NXT.  L’idée: jumeler une recrue des ligues mineures à un professionnel établi afin qu’il acquière l’expérience et les qualités dont il a besoin. La plupart de ces recrues a une feuille de route intéressante.

La sauce semble tenir et deux lutteurs sortent du lot. D’abord, l’énergique et goofy Heath Slater est associé au charismatique Christian (Jason Reso). La complicité est présente et Slater va profiter de l’expérience de son mentor.

D’autre part, Daniel Bryan (Bryan Danielson) roule sa bosse depuis 10 ans, démontre beaucoup de d’expertise et de coeur. Il éprouve des difficultés face à l’égo de son tuteur, Mark « The Miz » Mizanin qui sait attirer les foudres du public avec ses compétences au microphone. C’est une trame narrative intéressante qui va susciter la sympathie de l’auditoire.

Une idée, je souhaite, qui va faire du chemin.

En route vers Wrestlemania (Chapitre 1)

Wrestlemania, le SuperBowl de la lutte, se tiendra le 28 mars 2010 à Université de Phoenix et on a annoncé, ce lundi à Raw, les premiers combats qui se dérouleront dans le Grandest Stage of them all.

D’abord, un match de championnat en deux lutteurs canadien : le Torontois Edge et Chris Jericho de Winnipeg. Ils se connaissent très bien et ont déjà été champion par équipe. Leur complicité et leur compétence vont permettre un match électrisant et une belle démonstration technique.

Je passe rapidement l’autre match de championnat peu prometteur entre les musculeux Batista et John « The Marine » Cena. (pas la peine mettre leur nom en caractère gras)

Finalement, Shawn Michaels et The Undertaker reprendront où ils ont laissé l’an dernier. Undertaker est invaincu en 17 présences à Wrestlemania et Michaels a déclaré que, s’il ne pouvait briser cette séquence, il prendrait sa retraite. Les deux lutteurs dans la mi-quarantaine sont en fin de carrière et le sens du spectacle de Michael combiné au talent de mise en scène de l’Undertaker va sûrement être le meilleur match cette année.  Tout comme l’an dernier.