Steve Jobs présente le futur campus d’Apple

Le 7 juin dernier, M. Steve Jobs était au conseil de ville de Cupertino pour y présenter l’impressionnant campus qu’Apple souhaite y construire d’ici 2015. Ce siège social et centre de développement devrait être constitué d’un seul bâtiment circulaire pouvant accueillir jusqu’à 13 000 employés. M. Jobs souhaite que ce soit le plus spectaculaire siège social du monde et qu’il soit étudié dans les cursus universitaires. De plus, le tout serait extrêmement environnemental, faisan,t entre autres, passer les espaces verts de 20 % de la superficie du terrain à 80 %. 

– ‘xim Sauriol

La plus horrible publicité d’Apple?

Bien qu’Apple est un annonceur qui a créé certaines des campagnes les plus acclamées, elle n’est pas à l’abri des faux-pas. En 1984, ils ont créé la publicité télévisée la plus influente, accomplit et respectée, en démontrant pourquoi 1984 ne sera jamais 1984, mais elle a été aussi à l’autre extrême en créant une horrible publicité de 3 minutes quelques sur une musique se rapprochant de la chanson-thème de Flashdance.

La voici :

– ‘xim Sauriol

Dragon de troie

Parfois, il semble que les publicitaires gardent tous leurs inspirations et talents que pour une seule et unique émission, le Super Bowl. Il en résulte un véritable Klondike de publicités géniales produites et diffusées à prix d’or, que tous les téléspectateurs regardent avec bonheur et délectation. Généralement, quelques-unes deviennent de véritables pièces anthologiques comme la fameuse publicité d’Apple qui démontrait pourquoi 1984 ne serait jamais comme 1984. Comme toujours, Coca-Cola était de la partie avec une superbe publicité qui clame que le bonheur est la meilleure des armes. Malheureusement, elle s’est fait voler la vedette par un certain mini-Darth Vader, le duo plus qu’hétéroclite que formait Justin Bieber et Ozzy Osbourne, Eminem (présent dans deux publicités, dont une superbe de Chrysler)…

http://www.youtube.com/watch?v=Shvwd7VYpE0&feature=player_embedded

– ‘xim Sauriol

Dix désastreuses consoles

Microsoft lance cette semaine le Kinect qui permettra d’utiliser le Xbox sans aucune manette. Techland en a profité pour dresser une liste de dix consoles de jeux vidéo qui ont dû se déclarer Game Over. Ces dix flops sont le 3Do de Panasonic, le Pippin d’Apple, le Phantom, le Dreamcast et le Laseractive, tous deux de Sega, le N-Gage, le CD-i de Philips, le Neo Geo, le Gizmondo et finalement le fabuleux Virtual Boy de Nintendo: 

– ‘xim Sauriol

Présentation des nouveaux produits d’Apple

Engadget vous présente un compte rendu des nouveaux produits de Apple.

Une liste complète qui vous permet d’être à jour sur les nouveautés du côté de la pomme.
Essentiel pour les « fanboy » d’Apple comme pour les curieux.

Cliquez ici pour accéder à l’article.

L’intégralité de la conférence se retrouve également en format vidéo ici.

– Benoit Mercier

Steve Jobs et Apple en 1997

Here’s to the crazy ones. The misfits. The rebels. The troublemakers. The round pegs in the square holes. The ones who see things differently. . . . While some may see them as the crazy ones, we see genius. Because the people who are crazy enough to think they can change the world are the ones who do.

C’est avec ces fameuses paroles qu’Apple a évitée l’Applecalypse. Le bogue de l’an 2000, trois ans plus tôt pour la compagnie à la pomme croquée. Les actions ne s’échangeaient plus qu’à 4$ (maintenant, elles sont à 241$); la multinationale frôlait carrément la banqueroute. Apple ne serait plus qu’un vulgaire Steinberg, qu’un Woolco, qu’un Chumbawumba… si sa campagne de pub Think Different  (créé par TBWA/ Chiat Day, qui demeure depuis l’agence attitrée d’Apple, avec raison) n’aurait pas été si efficace.

Voici un vidéo d’archives où Steve Jobs présente la campagne, désormais légendaire, vêtu de short(!). Dire qu’un peu plus qu’une décennie plus tard, des gens apportent des sacs de couchage pour s’acheter leurs nouvelles bébelles. Quel revirement! 

– ‘xim Sauriol

Le cinquième Beatles d’Apple

Dans sa jeunesse, Steve Jobs avait décidé de devenir en quelque sorte les Beatles de l’informatique, avec Apple. On peut dire qu’il a réussi, car Apple a aussi son Pete Best (surnommé le cinquième Beatles et qui quitta le groupe avant leur succès interplanétaire). Il s’agit de Ron Wayne qui délaissa Apple pour un famélique 800$.

CNN présente un portrait de l’homme. Pour faire sa connaissance, cliquez ici.

– ‘xim Sauriol

Non à Flash sur le iPhone et le iPad, Steve Jobs s’explique

Nous ne faisons habituellement pas dans les nouvelles concernant la technologie sur ce blogue, mis à part quelques rares occasions, et ce, pour deux principales raisons.

La première est que plusieurs autres blogues dédiés à cette sphère existent sur le Web.

La deuxième est que les gens derrière ces blogues en connaissent certainement davantage que nous sur le sujet. En autres mots, ce n’est pas le mandat que nous nous sommes donné.

Il arrive par contre, comme dans le cas présent, qu’une nouvelle est si intéressante et d’actualité qu’on ne peut pas passer à côté.

Pourquoi Flash d’Adobe n’est-il pas disponible sur le iPhone et le iPad? Plusieurs utilisateurs de ces machines se le demandent bien.

Récemment, devant le refus d’Apple à intégrer Flash à ces systèmes, Adobe a haussé le ton envers la compagnie de Steve Jobs.

Ce dernier, comme vous pourrez le voir sur la vidéo suivante, reste imperturbable dans sa décision. Écoutez la vidéo pour entendre ses explications.

– Benoit Mercier

Le Top 10 des parodies de « Get a Mac »

Le toujours très intéressant site web Mashable vient de faire paraître son top 10 des meilleurs parodies de « Get a Mac ». Bien que la campagne publicitaire créée par TBWA/Media Arts Lab et mettant en vedette l’un des trop nombreux ex de Drew Barrymore et un moche à lunettes n’a jamais remportée de prestigieux prix, elle demeurera tout de même un pan important de la publicité des années 2000.

Pour voir le top 10, cliquez ici.

– Maxime Sauriol

Récapitulatif : Gizmodo et le iPhone perdu

Publicité virale ou non, l’histoire de Gizmodo et du nouveau iPhone « perdu » qui est entré en leur possession fait beaucoup jaser autant sur le web que dans la vie quotidienne.

Si vous êtes peu familier ou si vous désirez en apprendre davantage sur cette affaire plutôt houleuse, Gizmodo, le site internet sur les nouvelles technologies au cœur de l’affaire, vous propose un récapitulatif des évènements qui ont fait la manchette.

Même si Gizmodo n’est certainement pas la source la plus fiable vu leur implication dans cette histoire, reste que c’est une première bonne base pour vous faire votre idée.

Cliquez ici pour lire l’article de Gizmodo

– Benoit Mercier